Les traîtres, selon Ouyahia

Discussions ordinaires sur l’Algérie et ses hommes( IV)

Rappel: Cette discussion a eu lieu juste aprés les éléctions presidentielles de 2009, qui ont mis en course le président  Boutef et sa soif radioactive contre les 6 éléments les plus legers du tableau de Mendelièvre. Resultat: Boutef a été reélu avec plus de 90% des voix. Les  coureurs  de carottes comme on les a surnommés, ont decroché au décompte final, chacun, un chiffre inferieur à l’erreur de calcul.

Mise à jour:  En 2009 les indignés du viol de la constitution avaient refusé de voter. Ouyahia nationaliste de type “Algérie-au-diable-sans-moi”, avait traité ces indignés de traîtres. Quelques mois plus tard,  Boutef ,lui-même, déclarera que les éléctions ont été truquées. Qui allait payer pour ce scandale politique confirmé par le président, lui- même? Personne. Qui avait suffisamment de morale politique pour démissionner? Aucun. Et la vie continue dans le sens qu’on lui ont donné les putschistes. Nos citoyens qui n’ont pas mal au coeur de voir les magistrats de leur pays piétiner une constitution écrite avec le sang de 200 000 morts, et qui ont répondu à l’appel de vote d’Ouyahia, notre chef de gouvernement les appelle les nationalistes. Les vrais. Ceux qui votent pour lui  et tous ceux qui tiennent à l Algérie et ne veulent pas la lâcher en disant: ” qu’elle avance avec nous ou qu’elle créve”!  

Les traitres, selon Ouyahia : Une petite histoire de signe

Et comme, presque, toutes les discussions tournaient autour des élections, on ne pouvait pas ne pas citer le coup d’état constitutionnel en même temps que la personnalité de Boutef, sans oublier Ouyahia pour qui nous sommes des traitres pour ne pas avoir voté, alors que son propre parti n’avait pas osé désigner un concurrent à son boss. Si nous sommes des traitres à un régime qui se permet, en toute bonne conscience, la honte de banaliser l’institution suprême du pays, c’est tout à notre honneur. Pour nous, quand un négatif nous juge négativement c’est qu’on est positif. Moins par moins, ça donne plus, comme en arithmétique. Il nous en veut parce que nous ne sommes pas à la portée de ses supercheries politiques à la Polichinelle et, s’il se confond avec l’Algérie, il y’ a des trucs et des machins à lire sur le narcissisme. En le voyant dans l’émission “Sixty Minutes” de CBS s’exprimer en “bon anglais” dans son interview avec Christiane Amanpour sur le terrorisme en Algérie, defendant bec et ongle et dun air sincére  que l’armée n’y était pour rien dans le massacre des algériens, il nous avait l’air d’un homme d’une culture qui ne trahit pas. Finalement une culture déstinée à tromper son peuple est plus dangereuse que l’inculture elle-même, comme elle est, aussi, stérile si on ne la met pas sur un bout de pétard. Dans sa position de neutralité, la culture est faite, disent les américains, pour les intellectuels oisifs en quête de respectabilité.

Notre premier ministre a failli à sa moustache dans le sens que lui donnait le terroir. En effet, dans notre héritage, une moustache n’est pas faite pour chatouiller, inconditionnellement, dans le sens du poil  les idées et les décisions  de ses supérieurs ou pour re-porter au pouvoir ceux qui ont tiré sur les siens. Les vrais lâches sont ceux qui se hissent aux fonctions de la suprematie subalterne par la chasse aux  menus larbins. Ne sait-il pas, notre cultivé de ministre qui nous traite de lâches, qu’il n’y avait que 5 morts dans le massacre de Boston qui a déclenché irréversiblement la révolution américaine ? Comment le verraient-ils, Samuel Adams et Paul Revere, qui ont cogné le terme Massacre de Boston, lui qui soutient un président qui justifie le massacre de 126 kabyles par une humeur de gendarmes ? Ils vont dire, probablement, ces 2 braves de la révolution américaine, qu’il n’y a plus lâche au monde que celui qui ne peut trouver plus lâche que soi, c’est-à-dire quelqu’un qui glorifie les gens qui tirent sur les siens. On sait bien qu’un Oranais du pouvoir soutiendrait ce même pouvoir s’il venait à tirer sur les Oranais de la même façon que le ferait un Algérois ou un Constantinois si on venait à tirer sur les leurs, respectivement. Aux yeux de Samuel Adams et de Paul Revere, le pouvoir algérien serait, aujourd’hui, représenté par les plus lâches de toutes les régions d’Algérie, qui ne considèrent comme “leurs” que les franges du peuple qui s’alignent en toute soumission sur la trajectoire de leurs intérêts et à applaudir leur incapacité à gouverner sainement le pays, aussi évidente soit-elle.

Monsieur le ministre ayez la décence de quitter, vous et votre président, ce pouvoir qui n’arrête pas de vous enlaidir; ne serait-ce que pour convaincre ce peuple au nom duquel vous parlez que l’Algérie n’est pas la propriété d’un clan mais la propriété de tous les algériens et cessez de lui faire effectuer des changements d’ailes en la balançant indéfiniment entre le  BTS [1] et le clan d’ Oujda. Faites nous croire que d’autres algériens aussi bien vaillants ou malveillants que vous peuvent être au pouvoir. Craignez vous reellement qu’il y’a pire que vous? Ayant géré depuis 1962  le pays avec 98% des recettes venant exclusivement des  hydrocarbures, vous n’ êtes qu’ à 2 points du “pire absolu”!!! Qui donc, croyez vous, fera pire que vous? Même quelqu’un qui le ferait exprès risque de ne pas atteindre un tel piétre record!  Qui, croyez-vous, ne passera pas un examen qui n’exige que 2 points sur 100? Même la Libye de Kaddafi qu’on croyait si attardée, ses exportations pétrolières ne reprèsentent que 75% des exportations totales du pays.

Messieurs du pouvoir nous vivons une époque dynamique où les choses changent rapidement, comme doivent changer les hommes au pouvoir. Finie l’époque statique des monarques à vie. Le peuple souffre, probablement, beaucoup plus de l’ennui de voir toujours les mêmes têtes s’adresser à lui que de l’incapacité ordinaire  de ses dirigeants  à lui améliorer son destin. Nos harragas vous interpellent que le bâteau Algérie a besoin d’un nouvel équipage pour d’autres rivages, d’autres pâturages et d’autres ramages. Messieurs du pouvoir étérnél, au nom de l’étérnité, vous êtes ennuyants à mort. Vivre votre presence c’est mourir 2 fois. S’il est toujours dit qu’aux conseils de la mer et de l’ambition nous devons fermer les oreilles, vous nous faites vivre un temps où vos ambitions demesurées font que les promesses de la mer soient plus credibles que les  vôtres. D’où la harga à tout va dans le froid de la mer ou des immolations en plein air. Quand le peuple  arrive au point de   préférer  “Nar wa Sarsar”  à votre présence c’est que vous lui  êtes pires que l’enfer.

Enfin, le seul renseignement que l’on puisse tirer de cet abject viol de la constitution par Boutef et ses alliés, est que le clan d’Oujda est le clan de la dérive algérienne.  “El fettalate Wa zaghratate”  ainsi que des pleureuses professionnelles pour les obsèques de notre président qui va nous quitter, si Dieu lui prête vie, selon les estimations de notre table, vers la fin de son 5ème mandat ou au début de son 6ème. Puis, après lui, c’est le déluge. Sur l’Arche de Ahmed Noé Ouyahia, ne monteront que ceux qui avaient voté un certain 9 avril 2009 pour le démantèlement de l’institution suprême dans un pays où il n’y a de suprême que les hommes qui nous gouvernent. Les autres, comme moi et ceux d’entre -vous qui n’ont pas voté, vont disparaitre, eux et leur descendance, dans la voracité des flots pour que renaissent des générations de dociles qui sauront obéir sans rechigner aux petits-fils d’ Ouyahia. 

[1] Biskra,Tebessa,Souk Ahras

3 comments for “Les traîtres, selon Ouyahia

  1. June 2, 2011 at 09:24

    I have bookmarked, Dugg, and I joined the RSS subscription. Thanks! .

  2. June 2, 2011 at 12:46

    Cool stuff! I really enjoyed reading this with your permission would like to postsome of it on my blog (with a linkback of course).

  3. June 30, 2011 at 05:13

    Howdy, cheers for the excellent article. In fact, just around 7 weeks ago I began using the internet and became an web user and came on-line for the very first time, and I have found that a whole lot useless information out there. I enjoy that you have released good information that is distinct and on the subject. All the best ! and kudos for the terrific tips.

Leave a Reply

Your email address will not be published.