Un nouveau truc de Chawki Amari: La révolution assise pour protèger ses arrières

CHRONIQUES POINT ZÉRO (El Watan)

Assis, assises

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Evoluant d’abord à quatre pattes, l’homme s’est un jour mis debout pour affronter la vie, ce qui l’a révolutionné et fait de lui la créature dominante sur Terre. Pourtant, tout n’est pas réglé et les contre-révolutionnaires sont nombreux à contester cette avancée. On s’en rappelle à l’arrivée de Abdelaziz Bouteflika sur le tremplin de la Présidence, le candidat désigné du régime avait axé ses discours de campagne sur la posture assise. «Riyah», assieds-toi, disait-il à quiconque se levait dans la salle pour exprimer une opinion ou même un soutien total. D’ailleurs, une fois Président, il avait sacrifé les hommes debout, ridjal ouaqifoune, sur l’autel de la concorde civile. Cause de réconciliation (qui s’est faite autour d’une table entre l’AIS et le DRS, assis tous les deux), les patriotes, groupes d’autodéfense et autres gardes communaux avaient été contraints de s’assoir et d’abandonner la lutte armée, debout.

C’est dans le même ordre d’idées que le Président sonne la charge et déploie la police contre quiconque ose se mettre debout pour réclamer, marcher et se rassembler. Lui-même, mal assis sur son trône, le Président est convaincu que la sortie de crise se fera assis et que chacun doit s’asseoir avant tout préalable. C’est donc tout naturellement qu’aujourd’hui, le Président pense pouvoir régler les problèmes du pays en restant assis. Par des consultations où Bensalah, assis, rencontre partis et hommes politiques, assis, et les assises du CNES où tout doit se solutionner autour d’une table, dans la position assise. Est-ce la bonne solution ? Probablement pas, techniquement, on ne peut pas avancer en restant assis, sauf en se traînant. Il n’y a qu’un avantage à cette posture, c’est pratiquement la seule qui protège ses arrières et empêche ainsi quiconque d’attenter à votre honneur. Ni debout ni à quatre pattes. Assis, simplement, une étrange leçon de l’évolution.

Chawki Amari

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.