Indian Spirit ou le haut niveau d’universalisme

 

J’ai tellement trouvé cette chanson magnifique alors j’ai cherché à la comprendre . Voilà ce que ça donne (approximativement):

Laissez-nous éclipser le soleil et la lune avec notre esprit et nos émotions
et laissez-nous transcender ces barrières physiques qui nous empêchent d’être une seule nation.
Que les vents du temps mettent en mouvement ce sentiment que nous partageons avec notre Mère la Terre et cet univers jusqu’à la fin des temps.
Que le Créateur nous guide à donner une grande valeur à l’unité et à la paix dont nous allons continuer à transmettre aux nôtres, où qu’ils résident. (proposé par Chabane Ahmed)


 

Humour indien

En 1876, le général George Armstrong Custer devait en finir avec les sioux dans une bataille décisive qu’il devait leur livrer prés de Little Bighorn River, dans les territoires du Montana. Quelques semaines auparavant, Sitting Bull, le chef sioux, eut une vision qu’une armée de blancs descendue du ciel était venue envahir les territoires indiens, tuant femmes et enfants. Il organisa à cet effet  the Sun Dance Ceremony (la cérémonie de la Danse du Soleil) où il parvînt à rallier à la cause,  Crazy Horse et chef Gall, respectivement, chef des Cheyennes et des Arapahos.

Non au courant de cette alliance, le général Custer se lança dans la bataille avec une armée relativement peu nombreuse. Arrivé à Little Bighorn River, il fût surpris de son accueil par une armée d’indiens largement plus nombreuse que prévu, le ratio était selon les historiens entre 3 à 1 et 9 à 1. Et la bataille durera largement moins que prévu. Arrivés sur les lieux pour superviser la guerre, des observateurs ont été à leur tour surpris de voir des corps de soldats blancs gisant parterre et point de guerre du tout. C’est alors qu’un observateur s’approcha d’un indien et le questionna sur la durée de la bataille. L’indien lui répondît : le temps que met un homme affamé pour finir son sandwich.

 Rachid C

Leave a Reply

Your email address will not be published.