Retour aux sources avec Cherif Hamani et Andreas Vollenweider

 Il ne faut jamais dire  “fontaine, je ne boirais pas de ton eau”

October 26, 2011

By 

Alphonse de La Martine (1790-1869)

Né à Zurich (Suisse) en 1953

 

Cherif Hamani (Kabylie, Algérie)

 

 

Là, deux ruisseaux cachés sous des ponts de verdure
Tracent en serpentant les contours du vallon ;
Ils mêlent un moment leur onde et leur murmure,
Et non loin de leur source ils se perdent sans nom.

La source de mes jours comme eux s’est écoulée ;
Elle a passé sans bruit, sans nom et sans retour :
Mais leur onde est limpide, et mon âme troublée
N’aura pas réfléchi les clartés d’un beau jour.

Tiré du poéme Le Vallon (Alphonse de La Martine)

 

Excellent week-end en compagnie des ces délices de l’inspiration humaine

.

Cherif Hamani: A Thala (fontaine,)

 

Andreas Vollenweider: At the Forest Fountain (à la fontaine de la forêt)

Leave a Reply

Your email address will not be published.