Le Chariot des Anges

Par Barek Abas

C’est un âtre éteint au creux du froid de l’hiver
On y meurt dans la vaine chaleur de cette posture
Qui nous remonte au creux du ventre de la mère
Lorsque la main tâtonne une présence imposture
…Le lit de la Solitude

C’est un champs d’épines sans parfum de framboise
On y tournoie les yeux ouverts sur longues nuits
Egrenant le chapelet de ces folles angoisses
Qui nous drapent le cœur et l’âme de mélancolie
…Le lit de la Tourmente

C’est un puits plissé sur les parois de la vie
On s’y enfonce dans les marécages mouvants
Résigné par lassitude de combats infinis
Quand le Salut n’est attendu que de Satan
…Le lit du Désespoir

C’est un nuage qui papillonne, flocon blanc
Accroché au chariot funèbre des anges
Quand il charrie notre âme enfin vers le néant
Et l’on s’en fout de ce lit qu’aucun n’arrange
…Le lit de la Mort

Barek ABAS

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.