La contre-pétition Nezzar est un test d’une très grande importance.

Contribution de Djamel Benchenouf

Il est inutile de s’étaler en de longues logorrhées, en d’interminables envolées verbeuses. Il suffit juste d’attirer l’attention de nos compatriotes, et de tous les hommes épris de justice, partout dans le monde, sur un évènement d’importance cruciale.

 Ce qui porte désormais l’appellation de “contre-pétition Nezzar” est en passe de devenir un test décisif pour l’Algérie.

 Le nombre des signataires est scruté de façon particulièrement attentive.

 Au plus haut sommet du DRS, à la Présidence de la République algérienne, au sein de toutes les chancelleries étrangères, mais surtout au coeur des puissances occidentales, de la justice helvétique, et au sein des plus grands services de sécurité du monde, “la contre-pétition Nezzar” est devenue un enjeu décisif, un vrai moment, un “quart d’heure”, qui permettra une lecture appropriée de la donne algérienne. C’est un test ! Un vrai !

 Ces observateurs avertis savent, avec un sens très pointu de l’ évaluation, du renseignement  et de l’analyse, le rôle réel des généraux putschistes dans la manipulation de la violence, et dans les exactions atroces qui ont été commises contre des populations civiles. Mais en cela, ils ne se sentent pas concernés en premier chef, et encore moins leurs États respectifs. Ce qu’ils souhaitent connaître aujourd’hui, en ce moment décisif où l’Algérie se trouve dans l’œil du cyclone, est la capacité de la société algérienne à la mobilisation, et particulièrement à celle contre le régime qui l’opprime.Cet évènement de la “Contre-pétition Nezzar”, même s’il peut sembler périphérique, est en mesure de donner la mesure de la réactivité, et du potentiel révolutionnaire algérien. Sans guillemets.

 Donc, pour aller à l’essentiel, si le nombre des signataires, malgré la menace diffuse qui paralyse les meilleures volontés, atteint un seuil “honorable”, en très peu de temps, alors un effet déterminant aura lieu ! Le peuple algérien entrera dans une dynamique qu’il n’aura jamais imaginé seulement. Toutes les puissances occidentales, qui soutiennent ce régime juste parce qu’il leur offre des contrats faramineux, pour acheter leur bienveillance à son endroit, pour les corrompre aux dépens du peuple qu’il broie, qu’il vole, et dont il compromet gravement l’avenir, toutes ces puissances vont adopter, sans l’ombre d’un doute, une attitude décisive, la seule honorable, la seule qui puisse préparer une situation stable dans toute la région, et qui sera en phase avec la suite des évènements, avec les espérances des peuples, et dans l’intérêt bien compris de toutes les forces en présence. Les puissances occidentales ne soutiennent le régime algérien que parce qu’il y a un vide sidéral autour de lui. Sinon, elles ne se compromettraient pas avec un tel boulet. Trop sale, et trop salissant. Au regard de ce qu’il leur offre, elles préféreraient un partenaire moins gênant. Surtout qu’elles ont sur lui des informations tellement énormes qu’elles en deviennent inquiétantes. A fortiori que certains “grands commis de l’Etat” de ces puissances, comme un Pasqua ou un Bonnet, par exemple, ont couvert des crimes contre l’humanité, en engageant réellement la responsabilité de leurs États.

 Donc, pour tous les Algériens, une seule réaction salutaire: Signer la “Contre-pétition Nezzar”. Faire tomber le mur de la peur, et signer de son vrai nom. Relayer le document, l’expliquer, et tenter de faire signer toutes les personnes de son entourage. Si cette contre-pétition atteint un chiffre très important, alors nous amorcerons un tournant historique, qui changera tous les plans, les réformettes, et les manipulations du régime.

Sinon, si cette contre-pétition reste une bouteille à la mer, qui balance au gré de petites vaguelettes, alors ne nous en prenons qu’à nous-mêmes !

HAUT LES CŒURS ! QUE VIENNE L’HEURE DE LA DÉLIVRANCE ET DE LA DIGNITÉ !

D.Benchenouf

1 comment for “La contre-pétition Nezzar est un test d’une très grande importance.

  1. Kouider el mesquine
    January 3, 2012 at 11:24

    Un Etat qui se proclame Etat de droit, doit respecter la justice universel. Une pétition en faveur d’un homme qui était l’homme fort de l’Algérie, est une bassesse Rokhs, surtout de la part d’individus qui se vantaient être des anciens députés et des médecins et professeurs d’université, cela prouve que nos enfants dans les université n’iront pas loin.
    laissant la justice helvétique faire son travail. Alors les signataires où étiez-vous quant la France avait pris en ”otage” l’Algérien Hasni? Hasni n’est qu’un pauvrico de la diplomatie!Où étiez vous quand M. Ziari Président du Parlement a retiré le projet d’incrimination de la période d’occupation? Vraiment l’Algérie marche à reculons.

Leave a Reply

Your email address will not be published.