Anonymous

Par Barek Abas

Ils vont mourir sur le front de vos convictions
Laissant femme enfants sous votre prostitution
Pour une poignée de plutonium ou de pétrole
Et ils y croient à mourir pour vos bonne’paroles
Les soldats

Ils se font craqueler la peau sous le soleil
Réprimant leur famine sur vos profonds sommeils 
Pour une bonne saison de tournesol ou de riz
Et ils s’y donnent à roter de vos appétits
Les paysans

Ils se font calciner sous les flammes de grisou
Rivant rêves et espoirs à vos splendides bijoux 
Pour la pépite qui assouvisse vos fous désirs 
Et ils y espèrent sans caresser vos beaux saphirs
Les mineurs

Ils se font dévorer par les dents de la mer
Saignant de leur sang dans vos halles aux enchères 
Pour la pièce qu’un jour Ernest* aurait pu avoir 
Et ils s’accrochent à ce légendaire désespoir
Les pêcheurs

Ils s’font entuber au sein de vos familles
S’entubant des rejetons de vos petite’filles
Pour un asservissement à jamais assuré
Mais ne croient pas à la promotion canapé 
Les prolétaires

Ils se font pousser de grosses bosses sur le crâne
Riant aux coups de matraques de vos flics-ânes
Pour vous rapp’ler que si vous aviez eu vingt ans
Vous seriez aussi là dans la rue bouillonnant
Les indignés

Ils sont pourchassés par Interpol’C.I.A 
Violant l’intimité de vos STRICT AREA
Pour vous dire y’a rien à faire contre les BYTES
La Blue Box*, il doit s’en souvenir Bill GATES
Les hackers

Ils se font huer et souvent emprisonner
Décriant de leurs vers vos actes tant damnés
Pour que vous entendiez la clameur de la rue
Avant que les ANONYMES sur vous ne se ruent 
Les poètes

*Ernest : référence à “Le Vieil Homme et la Mer” d’Ernest Hemingway.
*Blue Box : Joujou électronique confectionné par Bill Gates dans sa chambre d’étudiant pour pirater le réseau téléphonique et dire de longs “je t’aime” gratuitement à sa copine !

Barek ABAS – Béjaia, le 29 Décembre 2011.

Leave a Reply

Your email address will not be published.