Pourquoi Hallal, Haram ?

Contribution par Mokrane Neddaf

Pour que  la viande soit hallal, il faut que l’animal ait été égorgé au nom de Dieu et conformément aux préceptes de l’Islam, pour quelle raison ? Hallal définit ce qui est permis pour le musulman et harâm définit ce qui est péché et, donc, interdit au musulman. L’animal doit être tué uniquement par un musulman. Si un Athée ou un membre d’une autre religion tue l’animal, alors la viande  n’est pas Hallal ? D’après les  musulmans !  Si la bête est égorgée  dans le pays qui n’est pas musulman la viande est Hallal ou pas ? Et pourquoi  la bête  doit  tourner  sa tête vers la Mecque ?

 La drogue est-elle permise ? L’alcool est explicitement interdit par le coran, mais  concernant le cannabis, l’opium, la cocaïne etc… Aucun verset n’interdit leur usage et sa production. Le hachich fait aussi la fortune  dans  certains  pays Musulmans. La drogue n’est pas haram pour tous les savants de l’islam?

 Le terme cascher ou Kosher est étymologiquement un terme provenant de l’hébreu. Sa signification au sens strict signifie « apte et en accord avec la loi  hébraïque». Il se dit de la nourriture en général et plus particulièrement de la viande préparée selon les rites de la loi hébraïque. Manger cascher ne semble poser de problèmes à personne. Nos amis Juifs mangent cascher et nous n’en faisons pas tout un plat, n’est-ce pas ? Les musulmans justement rejettent aussi le porc, pourquoi?  Je sais vous allez me dire : le porc n’est pas propre, il a des maladies…etc, à l’époque au temps du prophète Mohammed peut être c’est vrai !  Si c’était le cas, maintenant  il  y’a bien des agriculteurs qui font un très bon élevage de porc et chaque fois le vétérinaire passe ! Et pour d’autres animaux  sont tous Hallal ? (permis)

La Bible divise les animaux en trois règnes : ceux qui vivent sur terre, ceux qui volent et ceux qui vivent dans l’eau. Le règne terrestre est subdivisé en animaux sauvages, domestiques et rampants.

La première mention «d’animaux purs et animaux qui ne sont pas purs »  Cependant, la distinction n’est décrite que dans (Lévitique tous le chapitre 11 et Deutéronome tous le chapitre 14. Ancien testament) et l’interdiction de la consommation du sang  apparaît  dès les premiers récits bibliques.  Cet interdit est si marqué que, le désignant au sens strict une bête abattue improprement (c’est le cas non seulement des abattages n’ayant pas été réalisés selon le rite  mais aussi de bêtes abattues selon le rite, mais avec un couteau présentant un défaut) ou blessée par un chasseur avant d’être consommée. Toutefois, le terme exact est tam (impur), seules les bêtes pures pouvant être consommées. Par ailleurs, lorsqu’un chasseur capture un animal pur, vivant, sain et sans blessure, celui-ci peut être consommé à condition d’être abattu selon le rite.

Pour les animaux vivants sur terre, sont purs les animaux à sabots fendus ruminant leur nourriture, dont le bœuf, le veau, le mouton, l’agneau ou la chèvre. Et impurs les animaux dont le sabot n’est pas fendu  comme le chameau, l’âne ou le cheval, ou ne ruminant pas leur nourriture comme le lapin ou le porc.

Pour les berbères, comment ont-ils  vécu leurs croyances  avant, pendant et après  la religion ?  Ont-ils une religion propre à eux ? Laquelle ?  C’est  bien entendu qu’ à cette époque de la période de Moïse, il y’avait  d’autres peuples, comme les juifs,  les pharaons, les cananéens, les perses, les philistins  etc.… et nous  nous  sommes parmi eux, on entend souvent nos ainés  nous parler de certaines  célébrations de fêtes religieuses, tel que avant  la  moisson, après la cueillette des olives,  Tislit n’Anzar,  Imensi u amerdil , à  la construction de la nouvelle maison, et la fête de  toute l’Afrique  du Nord  c’est yennayer.

Mais dans le Nouveau testament, Jésus s’est offusqué des sacrifices en pénétrant dans un temple et après qu’on lui ait reproché d’avoir mangé du pain réservé aux sacrificateurs : (Évangile de Mathieu 12.7) « Si vous saviez ce que cela signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents. »

Jésus a également critiqué le principe de viande « systemée » (Hallal ou  Harem) : (Evangile de Marc 7, 14-23) « Il appela de nouveau la foule et lui dit : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’Homme et qui pénètre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’Homme, voilà ce qui rend l’Homme impur. » Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison, ses disciples l’interrogeaient sur cette parole énigmatique. Alors il leur dit : « Ainsi, vous aussi, vous êtes incapables de comprendre ? Ne voyez-vous pas que tout ce qui entre dans l’Homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé. » C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments. Il leur dit encore : « Ce qui sort de l’Homme, c’est cela qui le rend impur. Car c’est du dedans, du cœur de l’Homme, que sortent les pensées perverses : inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’Homme impur. » Aussi la Bible  condamne  sévèrement  là  l’ivresse, dans le nouveau   testament  Ephésien chapitre 5 verset 18 : Ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit.

Personnellement, je pense que chacun a le droit de manger de ce qu’il veut, quand il veut, où il veut et avec qui iil veut, pour moi ce n’est pas un problème ! Mais je déteste, qu’au nom de la religion, très souvent détournés de leur sens premier, on m’impose un joug alimentaire ou de quelque autre nature que ce soit !

Merci de Publier cet article, écrit par Mr Mokrane Neddaf.

 

1 comment for “Pourquoi Hallal, Haram ?

  1. January 29, 2012 at 06:18

    c’è purement du bla bla

Leave a Reply

Your email address will not be published.