Mensonges

Mensonges

Je peux
Vous chanter des canaris aux chants si suaves
Que Mozart n’ait pu composer de ses violons
Dans votre univers factice où même esclaves
N’entendraient les corbeaux sur vos tombes rodant

Je peux
Vous épanouir des nénuphars de ces mille teints
Que Picasso n’ait guère réussi à mixer
Au fond de vos iris où même les daltoniens
Ne verraient le noir enrobant vos cœurs cassés

Je peux
Vous modeler des moules plus filiformes qu’un ” i “
Que Rodin n’ait su taillé dans son bronze ou bois
Moulant la texture de votre peau que zombies
N’envieraient la supercherie de vos surpoids

Je peux
Vous promettre le Paradis de tous les songes
Qu’Apôtres et Prophètes n’aient jamais imaginé
Diluant vos vils péchés au point que les anges
Ne refuseraient d’être vos âmes tant damnées

Mais je ne peux
Vous écrire de mon sang le plus beau des poèmes
Que Khayyam ait pu s’inspirer au fond d’un verre
Caressant les fibres de vos cœurs que mes “je t’aime”
Ne résisteraient aux mensonges de tous ces vers

Barek ABAS – Béjaia, le 06 Février 2012.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.