The best of Djamel Allam + sa biographie

Excellent week-end en compagnie de notre artiste Djamel Allam

DJAMEL RACONTE SON ATTERISSAGE DANS LE MONDE DE LA MUSIQUE

 

DJAMEL CHANTE:

 

En Kabyle

http://www.youtube.com/watch?v=EiIOYpS5eBo

 

En Français

 

En Arabe

 

En Arabyle

http://www.youtube.com/watch?v=A_DpuEbLvk8

 

INSTRUMENTAL

 

Djamel Allam
L’artiste incontournable de la World Music du Maghreb

Djamel Allam est né en Algérie à Bejaïa, ville de bord de mer de Kabylie. Dès son enfance, il fréquente le conservatoire municipal de musique, où il s’initie au répertoire « chaâbi » et Andalou.
Plus tard, il fera des passages remarqués dans les groupes de musique moderne de la région.

C’est en 1967 qu’il quitte Bejaïa pour arriver à Marseille. Il y sera machiniste au théâtre du Gymnase où il y côtoie Brassens, Moustaki, Bobby Lapointe, Patrice Chéreau, Marcel Maréchal et surtout Léo Ferré.
Sur l’insistance de Bernard Lavilliers, ami chanteur, il monte à Paris et se produit dans les cabarets de la rive gauche.
De retour en Algérie en 1971, il est animateur et producteur  sur la radio Chaine 3 internationale mais aussi directeur artistique du cabaret « la voûte » à Moretti, dans la banlieue d’Alger. Djamel y invite Marc Augeret, évidement Léo Ferré ainsi que tant d’autres chanteurs à texte au grand bonheur de Mhamed Issiakhem et Kateb Yacine, tous deux habitués des lieux.
Auteur compositeur, Djamel Allam interprète ses chansons en berbère, il fait sa première grande scène à Alger, au Mouggar, en première partie de Areski et Brigitte Fontaine.

En 1973, sort son premier album « mara-dyoughal », qui sera largement plébiscité par les médias et le public. Entre 1978 et 1985 Djamel sort 3 Albums, « les rêves du vent » en 78, « Si Slimane » en 81 qui est récompensé par le premier prix de la SACEM et le premier prix de la jeune chanson internationale et « Salimo » en 1985.

En 1986, il retourne en Algérie ou il crée une société de spectacles afin de mettre son expérience au service des jeunes artistes algériens.
A son retour à Paris il enregistre « Mawloud », un douloureux témoignage sur les évènements d’octobre dont il a été témoin durant son dernier séjour en Algérie.
« Le chant des sources », parait dans les années 90 et se veut un témoignage de l’ensemble de son œuvre revisitée à la manière « unplugged » (acoustique).
Avec la complicité de son ami Safi Boutella il sort en 2001 l’album « Gouraya » où  musiques et textes se veulent profondément ancrés dans la tradition, servis dans une orchestration empreinte de modernité.

Voilà trente ans que Djamel Allam va d’expériences en aventures, de rencontres en découvertes. Son Album et DVD Live arrive en France en Octobre 2008.

Au printemps 2008 est sorti en Algérie son dernier album « Le youyou des anges ” qui arrivera en France en 2009.

Filmographie

1979    Ali au pays des MiragesAhmed Rachedi (Algérie)
1982    Le Refus Mohamed Bouamari (Algérie)
1983    Les Sacrifiés
Okacha Touita (France)
1984    Fort Saganne
Alain Corneau (France)
1986    Les folles années du Twist
Mahmoud Zemmouri (France)
1997    100% Arabica
Mahmoud Zemmouri (France)
2001 In Challah Dimanche
Yasmina Benguigui
2004 Le tuteur de Mme La Ministre
Djamilla Hamzal 

2005    Le thé d’Annia
Said Ould Khelifa (France-Algérie)
2007    Morituri
Okacha Touita (France-Algérie)
2008    Ben Boulaid
Ahmed Rachedi (France-Algérie)
2008    Le Syndrome de la Princesse
Hafid Aboulahyane (Algérie)

Musiques de film

Prend dix mille balles et casse toi Mahmoud Zemmouri (France)
La Goutte d’or Daniel Duval (France)
Danse avec les Clous Michel Garnier (France)
La plage des enfants perdus Ferhati Djilali (Maroc)
La Pirogue – Jean Claude Berget (TF1)

 

http://www.djamelallam.com/djamel-biographie.html

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.