Et si l’ amandier produisait des amants

 

En ces heures…

En ces heures qui s’écoulent

Dans le doute et la brume

J’observe  l’amandier

Ebranlé et abusé

Il tarde à fleurir

Je ne me souviens pas

De l’avoir attendu

Avec tant d’impatience

Avec tant d’incertitude

Aura t-il droit

Cette année

A la douceur de l’aube

Naissante sur les lèvres

Du miracle solaire

Salima Ait Mohamed

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.