2 poèmes de Barek Abas

Les Papillons d’Hiver

De soupir
Elle entrouvre les lèvres
Comme ses ailes qui se referment
Sur ses printemps pluvieux

D’envie
Elle baisse les paupières
Comme ses ailes qui se déploient
Sur ses étés givrés

D’envol
Elle se pose sur mon vêlage
Comme ses ailes qui s’épanouissent
Sur ses automnes sans fleurs

De feu
Elle se dévore dans sa couronne
Quand ma trompe l’irrigue du nectar 
De mes hivers revivifiés

Barek ABAS – Béjaia, le 17 Avril 2012

 

 

Les Gens de la Pluie*

Ils naissent un jour de printemps
Pourtant
Obscurci de nuages livides
Déjà

Ils grandissent d’une enfance
Sans rires
Qui les vieillit adultes
Trop tôt

Ils saignent d’éclairs et foudres
Au cœur
De ces amours impossibles
A vivre

Ils brulent leur vie en mourant
Crucifiés
Sans vivre jamais un printemps
Sans pluie

*A mon ami Montmory Pierre et tous ces anciens “Enfants du Nid” immortalisés par Jacques Charby dans son film “Une si jeune Paix” (1964)

Lire “Qui est Jacques Charby” : http://www.algeriades.com/news/previews/article325.htm

Et aussi : http://www.festival-douarnenez.com/fr/editions_passees/regards_croises/algeries/une_si_jeune_paix

Barek ABAS – Béjaia, le 14 Avril 2012.

Leave a Reply

Your email address will not be published.