Les Bergers du Djurdjura: un très beau documentaire!

Ce documentaire, réalisé par Studio 21, a obtenu «le Prix spécial du Jury» le 23 mars 2011, à l’occasion du onzième festival amazigh qui s’était déroulé à Azzefoun. Un magnifique et authentique reportage qui nous narre, dans les somptueux paysages des montagnes orgueilleuses du Djurdjura, le récit quasi-romanesque d’une journée en compagnie de ces fiers bergers kabyles pour qui il importe encore de puiser dans la sève nourricière de la Kabylie… Nous saluons et encourageons le travail professionnel de Studio 21. Bon voyage chers amis (es) à travers cette douce poésie! 

 

 

 

 

 

1 comment for “Les Bergers du Djurdjura: un très beau documentaire!

  1. AZAFAN
    July 3, 2012 at 06:40

    Depuis que j’ai appris l’histoire millénaire du cheval de “barbe”(berbère) ou (ayis amazigh) qui a conquis jusqu’à l’Amérique après avoir conquis les coeurs des cours royales du XVII et XVIII siécles par sa beauté et ses qualités et attributs uniques qui font de lui un cheval aussi spécifique que son peuple premier ,je ne regarde plus les chevaux d’un même oeil. Il faut savoir que le cheval pour qu’il puisse vivre il lui beaucoup d’herbage et d’eau ce qui n’est pas le cas de la région arabique et parconséquent il faut dénoncer l’imôsture du cheval purg arabe qui n’est finalement que le cheval de barde dont d’ailleurs le mekhzen marocain à pousser l’outrecuidance jusqu’à inventé un cheval de barbe berbéro-arabe .Ce n’est pas par hasard si mahomet s’était sauvé à Médine à dos de bourrique.
    Le cheval de barde anglais dit pur sang arabe n’est que le cheval de barbe amazigh. l’imposture araboislamique aidé par les occidentaux orientalistes n’est plus à démontrer tellement elle nombreuse dans plusieurs domaine à commencer par les sciences et la religion l’histoire etc..
    L’histoire du cheval de barde en occident commence depuis HANNIBAL en passant par la Camargue L’ESPAGNE ,NAPLE dont les gènes du cheval de bardfe se sont transmis et mutiplier pour donner le NAPOLLITAIN le Jeunet etc.
    On connaît les victoire des geurres gagnées grace à ce cheval unique.
    La meilleure référence sur la vérité de l’histoire des chevaux, c’est le grand amoureux du cheval, le maetro JEAN LOUIS GOURAUD.
    Il serait judicieux que des écrivains , des hitoriens s’interressent et mettent en lumière
    son histoire et la vulgarisent.
    A vous messieurs les intellectuels d’écrire son épopée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.