SYMPATHY for Tarek Mameri

 

Le «terroriste» Tarek El-Youtube

par Kamel Daoud
Quel est la différence entre Sidi Saïd de l’UGTA et Tarek Mameri ? Le premier est patron de l’UGTA, appareil dentaire du régime et caisse noire occasionnelle. Le second est un Algérien de 23 ans. Le premier a dit «J’assume» face au juge lors du procès Khalifa puis est sorti dans la rue pour rentrer à Alger, chez lui. Le second risque trois ans de prison ferme et une amende de 2 millions de centimes pour avoir déchiré une carte de vote et avoir dit «Je ne vote pas». Des exemples pareils sont légion. Il y a toujours, dans les histoires algériennes, un homme qui ne risque rien en faisant tout, et un autre qui risque tout en ne faisant rien. Le jeune Tarek risque donc la prison pour des chefs d’inculpation dignes d’un Ben Laden ou d’un ennemi public international: destruction de biens d’autrui, destruction de documents administratifs, incitation directe à attroupement et outrage à un corps constitué. Le corps étant Bouteflika qu’il a cité nommément dans son clip sur le net. Non donc, ce n’est pas Abderezak El-Para, ni Moumène Khalifa. C’est seulement un jeune Algérien qui n’a pas fait la guerre de Libération mais qui en est aussi victime car né trop tard pour en manger. Un Tab jnanou véritable, détruit dans son jardin avant même d’avoir des branches. Tarek El-Youtube, à cause de ce clip appelant à la liberté de choisir et de ne pas voter et auquel Bouteflika a promis de transmettre le pays, le pouvoir, la mémoire et le reste.

Tarek n’est pas seul mais il l’est aussi. Ils sont des millions comme lui. A se pendre ou partir, nager sans se retourner ou fumer sans poser la plante des pieds nulle part. Les vieux jettent donc les plus jeunes dans les prisons. Les plus jeunes prennent des pierres et les leur jettent. Entre les deux générations, pas de tendresse. Pas de lien, pas de pitié. Tarek El-Youtube est un terroriste vu à partir de l’œil torve du régime vieux et de ses gardiens. Tarek a internet, les Tab jenana ont l’ENTV. Tarek n’a cependant pas volé, kidnappé des touristes au Sud, tué, mangé ses militants comme le FLN. Il n’a pas ri de nos gueules comme Chakib Khellil, ni haussé ses épaules en forme de bras d’honneur comme Sidi Saïd. Tarek El-Youtube a dit, dans la dignité, une phrase que rapportent certains: «Je ne voulais pas occuper la route, je ne voulais pas m’immoler par le feu. J’ai donné mon opinion sur les élections et je ne vais pas changer d’opinion». Que se passera-t-il si Tarek El-Youtube n’a pas autant de chance que l’invité VIP Abderazak El-Para et passe trois ans de prison en prison ? Il en sortira plus vieux que Bouteflika, et il sera vraiment Tab jnanou. C’est le but de la manœuvre. Les Tarek du pays le savent: vous couper la route où elle vous passe dessus et vous écrase. Vive Tarek, il a dit l’essentiel à venir et à faire. Son verdict est dans une semaine.

https://www.facebook.com/kamel.daoud.7

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=O2Z86WUnERE

Leave a Reply

Your email address will not be published.