Je suis un mécréant !, par Hamid Zaïd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ô Dieu

J’ignore s’il est du droit de l’être humble que je suis de m’adresser à Toi au sujet de tous ceux qui parlent aujourd’hui en Ton nom, qui veulent faire couler le sang de toute personne créative et de mes confrères journalistes, arguant que Toi, dans Ta Grandeur, tolère cela ; et puis, ensuite, ils menacent du châtiment suprême tous ceux qui ne pensent pas comme eux, disant que c’est Toi, dans Ta Gloire, qui leur a ordonné d’agir ainsi.

Ô Dieu

Je te prie de m’accorder Ta Grâce devant cette audace et cette témérité, mais j’ai décidé d’être sincère, d’être franc et de me plaindre à Toi de tous ceux parmi Tes créatures qui se sont accaparés de Ton nom, Sacré soit-Il, et posent des limites à la religion, des limites qui sont les leurs, comme si cette religion était leur fait et de leur fait, puis entreprennent de classer les Marocains en gens de bien et en gens du Mal, en anges et en démons, décidant qui d’entre nous ira au Paradis et qui connaîtra les feux de la Géhenne.

Ô Dieu

Je crois en le Jour du Jugement Dernier et en Ton Pouvoir de nous juger, mais en même temps, je ne crois pas en une religion dont les adeptes tuent les gens de sang-froid, une religion dont un des cheikhs qualifie une jeune chanteuse de prostituée pour le simple fait qu’elle chante, où un dirigeant du parti qui conduit le gouvernement traite une comédienne de catin et de femme de petite vertu, où un parlementaire du même parti s’attaque à 2M uniquement parce qu’elle a diffusé un programme qui met de l’humanité dans les cœurs des Juifs marocains.

Ô Dieu

Tu sais ce que portent nos cœurs et Tu sais ce que nous sommes, Tu sais que ceux-là qui parlent en Ton nom Te nuisent en tuant ou en menaçant de mort Tes créatures, en Ton nom. Et j’ai la conviction que Toi, dans Ta Grandeur et du faîte de Ta Puissance, Tu ne pourras tenir grief ou condamner ceux qui déclarent abandonner cette religion dans le sens que lui donnent les fondamentalistes qui l’ont monopolisée pour leur besogne et qui en ont flétri l’aura de par le vaste monde… ceux qui, dans le même temps, annoncent leur attachement à cet islam tolérant que les Marocains ont connu, connaissent, depuis des temps immémoriaux, cet islam que l’on ne peut plus aujourd’hui, désormais, qu’entrevoir dans cette forêt de faux fqihs et de faux frères.

Ô Dieu

Si le cheikh Nahari et ses semblables sont musulmans, alors je suis un mécréant ; et si l’islam est ce qu’ils disent l’être, alors les rangs des mécréants iront en s’épaississant, car ces gens auront réduit cette immense religion qu’est l’islam à l’excommunication et à la persécution des gens dans leurs vies et dans leurs libertés, après que la religion fusse devenue entre leurs mains un moyen de lever les foules et soulever les tempêtes, une école qui enseigne l’ignorance, la haine et la discrimination.

Ô Dieu

J’ignore si je peux m’adresser à Toi sans intermédiaire, moi, cet être faible, faillible et impuissant qui ne prétend aucunement détenir la Vérité… Mais je reconnais que ces fqihs et ces cheikhs me font peur, que leurs troupes me terrifient. Je prie pour que Tu m’accordes Ta Protection face à eux. Je prie pour que Tu entoures de Ta Sainte Miséricorde ces Marocains, et que Tu les préserves contre tous ceux qui exploitent Ton nom pour sévir, persécuter, tourmenter… Tu es Le seul, ô Dieu, qui punit et qui récompense, Le seul qui sait ce que nous portons en nous… mais il n’est pas du droit de ces prêcheurs de jauger nos cœurs puis de juger nos fois.

Ô Dieu

Ô Créateur de la Terre et des Cieux, je me prosterne devant Toi pour que Tu accomplisses un miracle, Toi le Grand, l’Omniscient, le Tout-Puissant, pour que les musulmans reviennent à Tes enseignements, que cessent ces errements de ces cheikhs et fqihs fondamentalistes et que s’achèvent les tortures qu’ils infligent à Tes créatures, après et maintenant que chacun de nous soit devenu un suspect, un potentiel terroriste jusqu’à preuve du contraire, après et maintenant que l’islam soit associé au sang qui coule, aux explosions qui sèment la mort et la désolation, à la négation des droits des femmes et au net et définitif refus de la civilisation, du progrès, de la science, des lettres, de l’art…

Ô Dieu

Des fous de la religion se sont emparés de l’islam, et les voilà aujourd’hui qui détruisent des monuments anciens et qui répandent l’obscurantisme, brandissant des étendards frappés de Ton Auguste Nom… Les voilà qui prennent le pouvoir sur tout, presque partout, prétendant qu’ils agissent pour Toi et qu’ils appliquent Ta Loi au sein d’une nation où pourtant l’écrasante majorité des gens ont embrassé Ta religion… Les voilà qui excommunient, qui interdisent, qui répriment, qui font taire toute voix discordante sous le prétexte qu’elle est laïque, qu’elle est moderniste, ou alors qu’elle est l’agent de l’Occident ; ainsi, ils font place nette, et ainsi ils peuvent s’adonner en toute sérénité au lavage des cerveaux des gens auxquels ils laissent croire que, effectivement, ces mots sont nuisibles, sont néfastes et sont en négation avec les préceptes de la religion. Parce que le musulman, selon eux, ne saurait être en phase avec son temps…

Ô Dieu

Ta religion est en péril, menacée par ceux qui disent être plus croyants en toi que d’autres, que tous les autres… Je prie et T’implore pour que Tu me pardonnes mes péchés et mes fautes… Je prie pour qu’un miracle apparaisse, qui nous renforcerait dans notre conviction que Toi, le Grand et le Tout-Puissant, et Toi seul, est et sera le Juge de nos actions… Je prie pour que cesse cette destruction, pour que disparaisse cette ignorance que ces prêcheurs de malheur répandent sur cette terre que Tu as créée pour que nous y existions tous, avec le bon, avec le mauvais, avec les vieux, les sages, les mécréants, avec les croyants, les ascètes et même les ripailleurs, pour que nous vivions jusqu’au Jour où chacun d’entre nous recevra le fruit de ses actes.

http://www.panoramaroc.ma/fr/je-suis-un-mecreant-par-hamid-zaid/

1 comment for “Je suis un mécréant !, par Hamid Zaïd

  1. ZAF
    August 13, 2012 at 13:22

    Des imbéciles heureux ou malheureux il en faut bien ..

    Le Dieu des hommes prétendu des hommes : qui parle aux “prophiteurs ” ,voit des millards de personnes même au sous-sol en même temps ,sait, entend,donne, retire ,punit n’est finalement qu’une supercherie de ces derniers pour entuber les pauvres âmes abruties à travers une multititude de pseudo histoires à dormir debout .

    Un Dieu qui ne peut rien pour la justice , la paix mais capable de toutes les horreurs c’est à envier plutôt le diable .

    Je vous rejoins vous n’êtes je suis aussi un mécréant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.