Qui était Bennaï Ouali ?

Ouali Bennaï (1917?-1957) est un révolutionnaire et militant berbèriste, nationaliste, défenseur de l’Algérie algérienne.

benai

De gauche à droite : Amar Ould-Hamouda et Ouali Bennaï

Il est né au village de Ldjemâa n Saridj (Djemaa Saharidj) dans le Aarch de Aït Fraoussen en 1917 (commune et daira de Mekla actuelle). “On l’appelait Si-Ouali-n-Senior Issahnounen. Son père était cultivateur au village. Ouali quitte très tôt la Kabylie natale, comme la plupart de ses semblables, pour la Mitidja et Alger, pour devenir vannier puis maraicher. Très vite convaincu par l’idée nationaliste, il adhère au Parti du peuple algérien (P P A) au début des années 40 et devient l’un des responsables de la Grande Kabylie. Militant très dinamyque, il fait partie parti en 1944 à Alger d’une organisation de choc qui avait pour mission de défendre les responsables du parti et qui était dirigée parAhmed Bouda et Mohamed Belouizdad. Durant la même année il est désigné par la direction du parti comme agent de liaison pour les organisations universitaires d’Alger. L’occasion lui est offerte pour entrer en relation avec les étudiants et lycéens de Ben Aknoun, dont : Amar Ould Hamouda (cousin du colonel Amirouche Aït Hamouda), Omar Ouseddik, Ali Laimeche, Hocine Ait Ahmed, Said Aich, Sadek Hadjeres, Mohand Idir Aït Amrane, Mbarek At Mengellat (tous originaires de Grande Kabylie). La plupart d’entre eux, vont constituer le noyau du groupe dit « berbèro-nationaliste » à l’origine de la crise berberiste de 1949. Bennaï va devenir le chef politique, le guide et surtout l’ami et le frère aîné, le conseiller de ces jeunes étudiants encore novices dans le domaine de la politique. Il va les organiser dans le cadre du parti. « Chaque dimanche, écrit Ait Amrane, il (Bennaï) nous fixait rendez-vous dans un petit café de la rue Boulin, en basse Casbah, (avec Si Omar, Laïmeche, Ould Hamouda, Ahmed et Si Ouali, nous passions des heures à commenter les événements et à discuter politique, histoire et linguistique. C’est au cours de ces discussions que la question identitaire prend forme. C’est aussi, l’époque, janvier 1945, où Ait Amrane compose le premier chant patriotique en Kabyle, Kker a mmis umazigh ». Bennai Ouali pour son « berbèrisme » « Il fut abattu par ses frères de combats d’une rafale de mitraillette dans le dos à la sortie de son village natal à la mi-février 1957 ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ouali_Benna%C3%AF

Erratum:

Initialement, nous avions adjoint cette photo, ci-dessous à l’article sur Benai Ouali. Un ami digne de confiance nous a contactés pour nous avertir que cette photo n’est, au fait, pas celle de Benai Ouali, mais bel et bien celle de Damar At -Hamuda, un ancien militant de Tassaft Ouguemoune dont notre ami est originaire.Nous la retirons et la remplaçons par la présente que nous assumons à la limite être la vraie pour ne pas prendre le risque d’induire en erreur nos lecteurs auprés desquels nous nous excusons pour l’avoir malencontreusement dejà fait. Merici l’ami.
benai

Damar At -Hamuda

3 comments for “Qui était Bennaï Ouali ?

  1. Lasfer
    June 13, 2014 at 11:44

    Notre glorieuse histoire Kabyle

  2. October 21, 2015 at 07:13

    Les deux photos sont exact 1er Oualiet amar
    La 2em amar OULD hamouda
    assassiné le 15 avril 1956 avec Mbarek ath manguelet a ath waban
    par Kim belkacem -ouamrane-Mohamed said-amar ath cheikh
    en août 56 Abane et Amirouche organise
    le congrès de la soumam
    le 13 février 1957 Ouali Bennai fut abattu
    dans son village par Mohamed said

  3. siaghi
    July 30, 2016 at 10:06

    faut savoir que juste après le congré de la soumam krim et abane ont envoyés une directive pour la fédération de france en leur intimant l’odre de liquitter tout les berbèristes

Leave a Reply

Your email address will not be published.