INAS-FERHAT-IDIR-BRTV : une rencontre hautement symbolique

Ils étaient quelques centaines, entre sympathisants, amis et curieux,  à se présenter à la conférence organisée par l’association Amitié Québec-Kabylie au Complexe William-Kingston, samedi 23 mai 2015 à 14 h. À l’honneur, le conférencier n’est nul autre que l’infatigable militant, l’indomptable résistant, légitime seigneur de la cause kabyle, M. Ferhat Mehenni, président du GPK (Gouvernement Provisoire Kabyle).

    Avant de donner la conférence, Ferhat Mehenni a rendu visite samedi matin à l’école de l’enseignement de tamazight INAS de Montréal, où il a été reçu avec le chantre de la chanson kabyle Idir, qui était notamment l’invité de la Fondation Tiregwa. Dans une ambiance  de poésie et de chants, les enfants de l’école INAS ont souhaité la bienvenue aux monuments de la chanson kabyle. Animée et transmise en direct par l’animateur-vedette Kamel Tarwiht, de Berbère Télévision, la rencontre était chargée de symboliques que représentaient les fruits de la militance berbériste et la transmission générationnelle de cette même militance.   

    À la suite de cette activité, Ferhat Mehenni s’est rendu à la salle de conférence en après-midi pour poursuivre son agenda qui n’était qu’à ses débuts. Avant le début de la conférence, Lhacene Ziani, ministre de la Culture et de la Coordination au sein du GPK a décerné, au nom de tous les militants de la cause kabyle, la médaille de la Résistance « Fadhma N Soumer » à Ferhat Mehenni, en guise de reconnaissance officielle de son combat pour la Kabylie. « À titre de rappel, cette médaille a été décernée à Bennai Ouali en 1937 et Mouloud Mammeri en 1956 » a précisé M. Ziani. Ensuite, la conférence-débat s’est déroulée dans le calme et l’échange serein.

inas

   Un programme chargé qui attendait le soir et les jours avenirs en termes de rencontres politiques en particulier avec Pierre-Karl Pelardeau, président du Parti Québécois, Mario Beaulieu, chef du Bloc Québécois aussi avec Maxime Laporte, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, notamment pour déployer le drapeau de la Kabylie au sein même du bâtiment de la société, après avoir abrité son lever.

Par Saliha Abdenbi

5 comments for “INAS-FERHAT-IDIR-BRTV : une rencontre hautement symbolique

  1. Winna
    May 29, 2015 at 04:30

    Ferhat incarne la sagesse kabyle

  2. Ramzi
    May 30, 2015 at 21:12

    Ferhat M’henni est un charlatan,qui tente toujours de réaliser ses rêves. Malheureusement, il ne peut pas, car son projet est fantoche, dépasser par les événements. Vous les kabyle et surtout ceux de Tizi, se sont des tailleurs de gazon. Ils brossent aux québécois afin d’en avoir des postes politiques comme elle a fait Djamila Benhabib. Bravo ya chiatines, tanmirt.

    • Kabycad
      June 1, 2015 at 19:42

      La Kabylie avancera sur son chemin grâce à tous ses enfants intègres qui la chérissent plus que tout.
      Pour ce qui est du soi-disant tanmirt, l’histoire nous a appris que les derniers à prendre le train arrivent
      souvent à bon port et en bonne santé. Peut être un jour, on vous verra monsieur Ramzi, bouquet de fleurs en main, pleurer la disparition d’un homme comme Ferhat. Vous n’allez pas le faire par amour pour la Kabylie ou pour vous excusez de vos positions actuelles. Vous allez le faire comme l’a fait Boumedienne, Chadli sur les tombes de Zabana, Benboulaid et tous leurs compagnons.

    • Nnif
      June 15, 2015 at 22:41

      Qu’est-ce que tu fais toi au Québec et au Canada avec tes idées du moyen age ?
      Tu n’as qu’à te rendre chez tes maitres de l’orient et enterrer tes filles vivantes.

  3. ASNARAF
    June 1, 2015 at 11:32

    Ferhat Mehenni est le père du nationalisme kabyle,le fondateur du mouvement de libération de la Kabylie du joug arabo-intégriste d’Alger.La nation kabyle est en instance de divorce avec l’Algérie arabo-intégriste.Nous n’avons que deux alternatives:la vie ou la mort.
    -La vie passe par la rupture/séparation graduelle mais totale avec cette Algérie qui a programmé notre assimilation dans le moule arabo-intégriste.Les kabyles qui espèrent toujours une Algérie démocratique,rêvent debout !”L’arabo-islamisme est le tombeau de la démocratie”
    -La mort lente mais assurée nous attend si nous continuons à vivre sous le joug arabo-intégriste de l’Etat despotique d’Alger.C’est ce qui nous attend si nous suivons les kabyles algérianistes,les kabyles défaitistes qui veulent nous maintenir à tout prix au sein de cette Algérie qui poursuit sa politique criminelle de dé personnalisation des kabyles (arabisation forcée et salafisation).
    Le MAK a cassé les tabous et tracé la voie,il a remis la question kabyle à sa place en posant correctement et sans détour le droit d’un peuple défiguré,outragé, martyrisé, à prendre son destin en mains.Et les idées justes finissent toujours par s’imposer et triompher malgré les embûches et les entraves et la démission des élites kabyles.

Leave a Reply

Your email address will not be published.