L’ALGÉRIE INTERDIT UNE CONFÉRENCE SUR L’AVENIR DE LA KABYLIE À BOUZEGUÈNE

Par Ali Tazrout

arezki1

ASSOCIATION CULTURELLE ΤΙΣWININ, fondée en 2013 par des jeunes dans le but de promouvoir la culture et la langue Amazigh.

racid3

L’association culturelle Tiɛwinin a annoncé hier l’annulation de la conférence prévue avec le professeur Racid At Ali Uqasi, qui devait se tenir au centre culturel Ferrat Ramdane de Bouzeguene sous le thème « Quel avenir pour la Kabylie et quel est l’ apport de sa diaspora d’Amérique du nord ? ».
Le motif de cette annulation est dû au défaut d’autorisation, peut-on lire sur le communiqué de l’association. Selon des sources sures, le préfet et le chef de daira de Bouzeguene ont ordonné l’ annulation de cet événement, car le thème de la conférence traité par le militant engagé, Racid At Ali Uqasi, est gênant.

Les autorités concernées nous ont trahis !
Presque chaque samedi, le café littéraire de Bouzeguene organise des rencontres littéraires au centre culturel de Bouzeguene, nous procédons au rituel de l’autorisation de la salle. D’abord le président de l’APC puis le chef de daira et le DRAG de Tizi-ouzou. Cette fois-ci l’autorisation pour le déroulement de la conférence de M. Racid At Ali Uqasi a été accordée puis, le lendemain, volte-face de la daira. La conférence a été annulée sans aucun motif.Mais on ne peut pas cacher le soleil sous un tamis. Finalement ce genre de conférences dérange beaucoup de monde. La question lancinante qui se pose ; pourquoi autoriser une conférence puis se rétracter et l’annuler carrément sans raison aucune ?

Le pouvoir Algérien a peur de la culture, un grand pas en arrière. La vérité est que la culture sonne le glas d’un pouvoir aux abois. Le procédé  est souvent le même : la censure, l’arbitraire, le déni de la culture, le négationnisme identitaire… Muḥend U Yaḥya disait : « peut on faire une révolution avec une pièce de théâtre ? » Si on cherche la raison, le thème de la conférence dérange : quel avenir pour la Kabylie et quel apport de sa diaspora d’Amérique du nord ? Racid At Ali Uqasi est un homme libre, ses idées débordent d’énergie et foisonnent d’espoir sur la Kabylie.

Enfin, ils veulent réduire les espaces, limiter le champ culturel, faire taire les voix discordantes… Il faut que cessent toutes ces pratiques staliniennes, nous sommes une association culturelle qui a pour objectif la promotion de la culture en général, et libre aussi d’organiser des rencontres avec différents écrivains, penseurs, hommes de culture avec un franc-parler et un thème intéressant, éducatif… Parler de l’avenir de la Kabylie est désormais un sujet tabou.
Vive la Kabylie autonome.

Leave a Reply

Your email address will not be published.