Série de conférences de Dr. Hocine Toulait en Amérique et en Europe sur Taqbaylit et l’officialisation de Tamazight en Afrique du Nord

Proposé par Dr Racid At Ali uQaci

FrancoisToulaitOttawaFr (1)

En réponse à un grand nombre de demandes d’associations de la diaspora kabyle et amazigh en Amérique du Nord et en Europe, Dr Hocine Toulaït, spécialiste des langues officielles, est sur le point d’entamer une nouvelle tournée pour expliquer les enjeux liés à la langue amazigh et taqbaylit. La communauté kabyle à travers le monde est extrêmement préoccupée par l’avenir identitaire, entre autres, de sa Kabylie natale. Les Kabyles à l’étranger veulent comprendre quelles sont les implications et impacts à court et à long terme de « l’officialisation » de Tamazight qui a lieu au début de l’année 2016.

Lors de cette tournée qui va commencer à Ottawa le 6 mars, Hocine Toulaït traitera de questions telles que les projets d’assimilation de la population kabyle depuis près d’un siècle, les limites de l’officialisation de Tamazight telle que proposée dans les constitutions algérienne et marocaines, les conditions politiques et géostratégiques dans lesquelles se pose la question amazigh, le poids de la classe politique kabyle dans l’échiquier de la question amazigh aujourd’hui et bien d’autres questions très bien fouillées et appuyée par une réflexion très approfondie de ce spécialiste des politiques linguistiques.  Je suis certain que toutes ces questions seront traitées avec toute la rigueur et le calme qu’ exige la question des langues et des identités réprimées.

Lorsque j’ai demandé, au nom de la fondation Tiregwa, à mon ami Hocine de nous faire la conférence à Ottawa sur la question, il m’a candidement confié qu’il n’a pas réponse à toutes les questions mais qu’il serait heureux de partager son évaluation de la situation, mais aussi le poids de ses inquiétudes sur l’avenir de l’identité kabyle. Hocine m’a averti que, en toute humilité, il n’a pas la prétention d’avoir des réponses à toutes les questions et encore moins prédire l’avenir. Il veut seulement mettre son expertise dans le domaine des politiques linguistiques au service de son identité kabyle et d’aider les gens intéressées à se poser les bonnes questions dans ce moment qu’il juge particulièrement déterminant. Hocine affirme sans ambigüité que Taqbaylit est à la croisée des chemins.

La tournée de Hocine Toulaït qui commencera à Ottawa (Capitale nationale du Canada) le 6 mars va se poursuivre avec Calgary (Ouest du Canada) le 26 mars, Philadelphie (États-Unis d’Amérique) le 23 avril et enfin Lausanne (Suisse, Europe) le 21 mai.

Voici les récentes interventions de Dr. Hocine Toulait sur l’avenir de Taqbaylit et l’officialisation de Tamazight :

 

https://www.youtube.com/watch?v=giyYtUd3tmI&ab_channel=Berb%C3%A8reT%C3%A9l%C3%A9vision

 

https://www.youtube.com/watch?v=aUv9uuQdJHI

 

https://www.youtube.com/watch?v=PDUTHZd1fR8

1 comment for “Série de conférences de Dr. Hocine Toulait en Amérique et en Europe sur Taqbaylit et l’officialisation de Tamazight en Afrique du Nord

  1. IRGAZEN
    March 5, 2016 at 08:43

    APPEL AUX INTELLECTUELS ET A L’ELITE AMAZIGHE
    Depuis la création de la « LIGUE ARABE » durant les années quarante, par un chrétien libanais MICHEL AFLAQ, (qui n’est même un arabe de souche)
    le sous continent AFRIQUE DU NORD s’appel désormais
    « MAGHREB ARABE » (MACHREK ARABE + MAGHREB ARABE = NATION ARABE).
    En emboitant le pas aux partisans de la nation ARABE, la France officielle à donné à cette dénomination (raciste, xénophobe et ethnocidaire)
    une dimension diplomatique (voir le concept de la politique Arabe de la France).

    Mon appel pour l’élite AMAZIGH consiste à interpeller les médias, les officiels de tous les Etats et les Organisations internationales, sur la nécessité d’appeler cette partie de l’Afrique: « AFRIQUE DU NORD » et non MAGHREB ARABE, qui est une insulte et un dénigrement pour les peuples de cette région, d’autant plus que le premier mouvement crée en 1926, ayant revendiqué l’indépendance de cette partie de l’Afrique s’appel « L’ETOILE NORD AFRICAINE »

    L’exemple le plus frappant est celui des pays de l’Amérique latine ou la majeure partie des populations parle ESPAGNOLE, ceci n’a jamais poussé ces habitants à se revendiquer d’une quelconque nation Espagnole, il en est de même pour les Espagnoles.
    Enfin je termine sur une phrase prononcée par KATEB Yacine en 1981, je cite « l’Afrique à perdue le nord » en parallèle à l’Afrique du Sud.
    N.B. / Les médias et les officiels des Etats Unis d’Amérique utilisent souvent le nom « NORTH AFRICA » contrairement aux officiels et médias français.

Leave a Reply

Your email address will not be published.