Béjaïa: L’écrivain Louenas Hassani présente son roman «La coureuse des vents»

La coureuse des vents est un roman d’une grande beauté et d’une grande sensibilité», a estimé un enseignant en littérature française présent lors de cette rencontre, ajoutant que l’ouvrage rappelle que vivre ensemble, dans la paix, est une valeur fondamentale à rechercher en se libérant des limites de l’espace et du temps… 

 

      L’écrivain Louenas Hassani a animé, samedi passé au centre culturel d’Aokas, à 25 kmlouenas coureuse à l’Est de la ville de Béjaïa, une rencontre littéraire au cours de laquelle il a présenté son premier roman «La creuse des vents», éditée au Canada et disponible sur les étales depuis le 2 mars écoulé.

  C’est dans une salle archicomble des amateurs de la culture et de la lecture que l’écrivain natif de la région d’Aokas et installé depuis plus de dix ans au Canada, a ouvert le débat autour de son ouvrage dans une ambiance particulière, devant ses siens après tant d’année d’éloignement de son pays natal. L’écrivain qui, après avoir eu sa licence en journalisme à l’Université d’Alger, s’est établi en France pour continuer ses études en 2001, puis au Canada depuis 2006, avait présenté son ouvrage il y a quelques semaines devant la communauté algérienne établie à Montréal au Canada, où il travaille comme enseignant. Dans ce livre dont il a offert gracieusement des exemplaires à ses fans pour les faire circuler après lecture et où les styles poétique et littéraire sont mélangés, il aborde plusieurs phénomènes de l’humanité en général et dans la société algérienne à laquelle il est toujours attaché malgré les années d’immigration.

    L’islamisation de la religion et son infiltration même dans les sociétés laïques, le vrai sens de la vie devant les tragédies qui se déroule sous nos yeux, le désire universel de vivre ensemble dans la paix, la beauté de notre pays et la richesse de notre patrimoine historique sont autant de thème abordé dans ce roman écrit dans un style lumineux. «C’est une véritable lumière dans le contexte du retour des religions dans l’espace public et plus précisément d’un Islam politique mondialisé qui infiltre les sociétés laïques, et remet en cause jusqu’à la plus simple des expressions humaines», a écrit l’écrivain dans un article publié, récemment sur Internet. Entre autres thèmes, ce roman portant sur l’identité et la condition humaine dans le monde actuel, met en scène une historienne et poétesse franco_africaine. Evangeline, puis Addis liée à son origine touarègue, est un pur produit de l’hybridité. C’est une femme qui enquête sur ses racines, qui recueille les empreintes pour élucider ses origines. Louenas Hassani écrit un récit biographique où les ancêtres d’Evangeline / Addis jouent un rôle essentiel dans sa destinée. «Que l’on soit en Ethiopie, dans les régions montagneuses du Sahara central, au Soudan, à Tel-Aviv, en Kabylie, à Alger, en France ou au Maroc, l’humanité, dans sa grandeur et sa misère, se déploie devant nous», pense-t-il. C’est est un vif témoignage permettant de mieux comprendre les conflits qui agitent les sociétés musulmanes et les minorités en voie de disparition.

    Louenas Hassani possède une éblouissante écriture à mi-chemin entre la poésie et le roman, parfois plongé dans l’imaginaire et surtout ce volet philosophique qui fait son plaisir, voire son loisir loin de ses siens et son pays natal. Et malgré ce côté imaginaire de l’ouvrage, son auteur estime qu’il «s’adresse à un public large qui souhaite comprendre le monde actuel devant des tragédies qui se déroulent sous nos yeux». Il redéfinit les frontières pour mieux les abolir  ; elle rappelle la fragilité de la condition humaine; elle célèbre l’altérité et le bonheur…

   La coureuse des vents est un roman d’une grande beauté et d’une grande sensibilité», a estimé un enseignant en littérature française présent lors de cette rencontre, ajoutant que l’ouvrage rappelle que vivre ensemble, dans la paix, est une valeur fondamentale à rechercher en se libérant des limites de l’espace et du temps. Il nous ramène aussi à l’origine du hidjab et autres phénomènes souvent contestés et croisés entre différentes sociétés et civilisations.

 

Par Salim N In L’ECHO d’Algérie du 26.07.2016 

2 comments for “Béjaïa: L’écrivain Louenas Hassani présente son roman «La coureuse des vents»

  1. July 26, 2016 at 13:26

    la coureuse des vents pas la creuse pour commencer un article monsieur SALIM/N

  2. Salim Nasri
    July 27, 2016 at 13:04

    Erreur de frappe,mais je crois que le message est quand même passé.

Leave a Reply

Your email address will not be published.