Malek Chebel, l’amoureux de l’islam

Essayiste à succès, le penseur algérien est mort samedi à 63 ans.

Malek Chebel, en 2006 à Paris. 

L’anthropologue, philosophe et islamalogue Malek Chebel (1953-2016), en 2006 à Paris

 

Malek Chebel était un éternel amoureux, un passionné. Il avait des yeux rieurs, malicieux, une voix teintée d’un léger accent algérien, un costume toujours impeccable. Anthropologue des religions, philosophe, psychanalyste, c’est l’érudition et l’ardeur à la transmettre qui caractérisaient ce spécialiste de l’islam, décédé d’un cancer samedi au matin. Curieux de tout, Malek Chebel s’était donné pour mission de sortir l’islam de certains préjugés obscurantistes. Cet épicurien prônait, à travers de multiples ouvrages tel que l’Erotisme arabe, le Kama-Sutra arabe ou le Dictionnaire amoureux de l’islam, l’ivresse et la sensualité. «S’il est loin d’être un modèle concernant la démocratie ou la liberté de la femme, le monde arabo-musulman possède, concernant le sexe et l’amour, une culture ancestrale très riche. Ce sont les Arabes qui ont inventé les aphrodisiaques, le préservatif, les cosmétiques, les baumes, les préliminaires…» racontait-il dans un entretien à Libération en 2014.

Décoré en 2008 de la Légion d’honneur, le président Nicolas Sarkozy avait alors déclaré : «Grâce à vous, la France découvre, ou redécouvre, un islam qui connaît et aime la vie, le désir, l’amour, la sexualité.» Un brin provocateur? Plutôt un conteur à l’humeur joyeuse qui savait tenir son interlocuteur captif avec de savoureuses formules. Sur Twitter, André Manoukian évoque un «camarade pour un Coran alternatif et qui disait: la foufoune, c’est hallal!»

«Certains fans allaient jusqu’à l’idolâtrer»

Traducteur du Coran et auteur d’une quarantaine d’ouvrages, Malek Chebel mêlait références ancestrales et analyses contemporaines pour montrer un autre visage de l’islam, une recette à succès qui a fait de lui un essayiste populaire, médiatique et apprécié. «C’était un homme charmant. Il avait ses fans qui le suivaient d’un salon à l’autre et dont certains allaient jusqu’à l’idolâtrer», se souvient Christelle Voisin, son attachée de presse aux éditions CNRS. Après les attentats de 2015, ses livres l’Islam pour les nuls et le Coran pour les nuls s’étaient arrachés dans les librairies.

Si cette popularité lui a valu le mépris de certains universitaires, l’anthropologue n’en demeure pas moins savant. Né en 1953 à Skikda, en Algérie, où il sera enterré mercredi prochain, Malek Chebel avait commencé ses études à Constantine avant de poursuivre à Paris où il avait décroché plusieurs doctorats : psychopathologie clinique, psychanalyse, en anthropologie, ethnologie et sciences des religions puis science politique à l’Institut politique de Paris. Proche de l’essayiste Jacques Attali, l’auteur du Dictionnaire amoureux du judaïsme avait beaucoup échangé avec l’auteur du Dictionnaire amoureux de l’Islamqu’était Chebel. «C’était un homme très pudique, discret, élégant et humble, il a abordé la maladie avec beaucoup de courage. Plus qu’un militant, c’était un grand intellectuel, un pédagogue magnifique qui rendait l’islam plus aimable», se souvient l’économiste.

A l’instar de l’écrivain franco-tunisien Abdelwahab Meddeb, décédé en 2014, Malek Chebel faisait partie de ces voix libres et belles qui, défendant un «islam des Lumières», tolérant et moderne, vont particulièrement manquer. Un hommage lui sera rendu lundi 14 novembre, à 19h à la Mairie de Puteaux.

Par Anastasia Vécrinin Libération du 13. 11. 2016

4 comments for “Malek Chebel, l’amoureux de l’islam

  1. AZAMUL
    December 16, 2016 at 05:39

    Le terrorisme au nom de l’islam date de 14 siècles,

    1. la 1ère victime est le prophète Mahomet lui même, selon les historiens, il a été victime d’un acte terroriste perpétré par ses femmes AÏCHA et HAFSA avec la complicité de leurs Pères respectifs « ABU BAKR » et « OMAR ».
    2. La 2ème victime est la fille du prophète Fatima E-.ZOHRA, victime d’un attentat terroriste commis par OMAR, alors qu’elle était enceinte de son troisième fils MOHSSEN.
    3. La 3ème victime est le gendre du prophète ALI assassiné en plein prière du SOBH par ABDERRAHMANE IBN MULJIM.
    4. La 4ème victime est le petit fils du prophète HASSEN empoisonné par sa propre femme sous les ordres de MUAAWIYA.
    5. La 5ème victime du terrorisme islamiste est l’autre petit fils du prophète HUSSEIN, égorgé à KARBALA en présence des membres de sa famille, sa tête a fait le tour de la ville de DAMAS, puis vendue aux enchères par YAZID IBN MUAAWIYA……., la liste est longue……………………………… !

    Les OUMEYADES (qui ont inspiré MUHAMMED ABDELWAHAB père du Wahhabisme) sont les premiers qui ont institutionnalisé le terrorisme islamiste.

    Parmi les terroristes notoires des OUMEYADES, il y-a OKBA IBNU NAFAA envoyé par YAZID IBN-MUAAWIYA en Afrique du Nord pour massacrer les AMAZIGHS au nom de l’islam.
    Le terrorisme au nom de l’islam ne date pas d’aujourd’hui, le seul moyen pour le vaincre est de le combattre sur le terrain idéologique, en remontant à ses origines. (Cette bataille n’a jamais été menée !) TANEMIRT à bientôt.

  2. oeil de lynx
    December 18, 2016 at 13:09

    Il faut être un urlubelu pour avance cette formule copiée sur le modèle occidentale. le siècle des lumières.
    Aucun dogme ne peut être lumière.
    Ce monsieur gros vantard de “l’islam des lumières “,une formule toute mensongère qui n’a pas de sens car s’il y a une lumière en parlant d’écrits ,elle ne peut être qu’humaine .Donc au lieu d’encenser un dogme . Si ce Monsieur était une lumière comme son dogme il aurait bien compris la nuance et par conséquent que l’islam ne peut être une lumière .D’autant que l’islam est un dogme mortifère qui a à sont actifs des million de morts depuis son apparition de plus qu’il ne tolère aucune liberté ni démocratie. Désole c’est le pire des systèmes établis par des malades sans vergogne. C’est sans aucun doute les ténèbres…mais jamais une lumière.

    • Mouloud
      December 22, 2016 at 11:27

      Ce monsieur qui animait avec d’autres religieux une émission à la TV et qui était régulièrement invité pour contrebalancer l’image de l’islam des réalités, à savoir un islam intolérant, fermé et qui faisait régner la terreur la plus barbare…
      Il alignait Ses diplômes, gages d’autorité , je doute qu’il ait acquis tous les diplômes qu’il revendique…. mais tout son baratin ne peut résister plus de 5 mn aux connaisseurs de l’Islam, ceux qui ont pris la peine de lire l’histoire de l’Islam, le Coran et la sunna…
      Il avait, à mon avis, d’une part une mission qui lui a été confiée par le gouvernement arab-islamique d’Alger, donner une image plus flamboyante de l’Islam et d’autre part faire du fric….avec le support de ce même gouvernement…

  3. rab
    December 18, 2016 at 14:23

    une coquille ,hurluberlu.
    Je profite de vous éclairer sur les origines de l’islam dont la grammaire alfya ,rendue arabe par imposture est une création des zwawas orthodoxes sarrasins nord africains .
    L’islam est création chrétienne d ARIUS l’africain,c’est de l’arianisme en aucun cela ne peut être orientale et ni arabe ,un peuple inventé par l’occident par tout un jeu d’écrire et de falsification .
    L’Arabie n’a jamais existé avant Lawrence .La ville de YATHRIB ,veut dire YAT RBI,les compagnons de dieu, existait bien avant le latin.Elle nous l’origine et la langue parlée dans cette région à laquelle on tout in,venté en déshabillant l’Afrique dépossédée de son écriture punique et de tifinagh..C’est ainsi que les impostures sont écrites sans aucune autres possibilité de contraction.
    Toute l’histoire officielle contrôlée et monté de toute pièce. Des religions à l’invention de peuples..Demandez-vous pourquoi les arabes sont rattachés à l’islam qui les fait émerger dans l’histoire alors que d’autres peuples et langues existaient bien avant.Retirez l’islam point d’arabes..Les gens croient que c’est l’arabe que tout vient alors que c’est l’inverse .Tout ce qui est arabe n’est pas l’arabe et de plus est constitué avec des attributs de civilisations en grande partie Amazonie. Allah ,vient de illa ,calif de axelaf mhmed ,mohamed,amin ,amen,pluriel buraq, kevraq.etc…Surtout tamazight elle nous restitue la vraie histoire même dans le sud de la méditerranées. le punic est la clef de voûte de tout y compris l’hébreu ,l’araméen le latin l’arabe etc..
    On peut faire la même chose avec le christianisme et le judaïsme africains…Comprendre sans attendre la réponse des falsificateurs gros menteurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.