Le RPK, nouveau mouvement autonomiste pour la Kabylie

 

«Pour une Kabylie autonome dans une Algérie plurielle et démocratique»

Hamou Boumedine, coordinateur du RPK,

Il réclame un statut particulier pour la région

Les principaux animateurs du fameux Manifeste kabyle passent à une étape supérieure.

Après avoir plaidé, dans des tribunes médiatiques, pour un statut particulier de la Kabylie, ils décident de créer un mouvement politique pour concrétiser leur objectif. Sous le titre «Pour une Kabylie autonome dans une Algérie plurielle et démocratique», ces animateurs ont choisi Arous, à Tizi Ouzou, un «haut lieu du Mouvement national et de l’affirmation identitaire amazighe», pour tenir leur convention politique vendredi dernier. Les participants à cette convention, à savoir des militants autonomistes kabyles venus de toutes les localités de la Kabylie et de l’immigration, ont adopté, après débat et concertation précise-t-on, le projet de création d’un mouvement politique appelé Rassemblement pour la Kabylie (RPK). Un mouvement qui affiche clairement son opposition au séparatisme que réclame le Mouvement pour l’indépendance de la Kabylie (MAK) dirigé par Ferhat Mehenni.

Et il le met en avant. «Le RPK se veut un lieu de rassemblement pour tous les Kabyles qui partagent le projet d’une large autonomie politique de la Kabylie dans une Algérie plurielle et démocratique», a assuré le coordinateur de ce mouvement, Hamou Boumedine, dans le même communiqué. L’objectif politique recherché par les fondateurs de ce mouvement est «la reconnaissance, par l’Etat algérien, d’un statut particulier de la Kabylie». Un statut qui lui permettra de se doter d’institutions propres dont un Parlement et un gouvernement régional. Le RPK inscrit son action dans la légalité. Ces initiateurs affirment que leur premier combat est d’obtenir de l’Etat algérien l’agrément de ce mouvement. «Le RPK usera de tous les instruments juridiques internationaux, ratifiés par l’Etat algérien, pour faire valoir son droit à une existence légale», a indiqué le coordinateur du mouvement, soulignant que «le RPK a pour priorité la sauvegarde de l’identité kabyle, la promotion et le développement de la langue et de la culture kabyles à travers des politiques qui relèveront de la compétence exclusive des institutions de la Kabylie».

Ce Rassemblement se veut, selon ses initiateurs, «un mouvement démocratique qui récuse l’usage de la violence sous toutes ses formes et inscrit ses actions dans le prolongement de toutes les luttes identitaires et démocratiques engagées avant et après le Printemps berbère de 1980». Selon les termes du même communiqué, le RPK accompagnera et appuiera toutes les initiatives qui visent à sauvegarder les valeurs kabyles, à protéger l’environnement et à inscrire la Kabylie dans le développement durable. Il s’inscrira, a-t-on ajouté, «dans le combat amazigh» et participera de manière active «au rassemblement de tous les militants du combat amazigh en Algérie et dans toute l’Afrique du Nord». Si sa priorité est la Kabylie, le RPK, a-t-on affirmé dans le même communiqué, militera pour la démocratie, la modernité et les droits de l’homme dans toute l’Algérie. «Une direction politique a été installée et a été chargée de préparer les assises du Rassemblement pour la Kabylie», a-t-on souligné. Le RPK a été créé sur la base des deux manifestes rendus publics, à savoir le Manifeste pour la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie de décembre 2014 et l’appel à la Convention politique de décembre 2016.

«Ces deux manifestes constituent les textes fondateurs du RPK où sont réaffirmées la nécessité de la redéfinition de la nation algérienne dans une vision multiculturaliste et la refondation de l’Etat algérien qui doit en être l’émanation», ont précisé ces initiateurs, qui sont des universitaires. La naissance de ce nouveau mouvement autonomiste intervient au moment où le MAK connaît une crise et peine à fédérer autour de lui, en raison de son caractère scissionniste. D’ailleurs parmi les initiateurs du RPK, il y a des anciens «déçus» du MAK. 

Mokrane Ait Ouarabi
http://www.elwatan.com/actualite/le-rpk-nouveau-mouvement-autonomiste-pour-la-kabylie-26-02-2017-340040_109.php

 

10 comments for “Le RPK, nouveau mouvement autonomiste pour la Kabylie

  1. lefennec
    February 27, 2017 at 05:20

    Ce rassemblement vient à la rescousse du système algérien et au bon moment. C’est à dire le dépôt du memorandum kabyle par les souverainiste sur le bureau des Nations Unies dont l’Algérie est membre. C’est l’histoire du RCD et du FFS qui se répètent. A la seule différence que le pouvoir algérien a perdu de son aura. Rustre et incapable d’évolution et d’acte de civilisation, il est dépassé par les événements. D’habitude, il réprime, il assassine mais le temps l’a rattrapé.

    Aussi, diviser pour régner est la seule spécialité dont excelle le système raciste algérien. Donc la bonne intention de l’autonomie kabyle est à écarter.

    Aussi, il y a un grand risque et très sérieux pour l’Algérie de voir la Kabylie siéger à coté de la…Palestine et du Polisario. C’est toute l’Algérie de Ben Badis et de l’Émir Abdelkader qui est remise en cause. La fin du mythe de la colonisation. L’Algérie ne peut défendre l’une et l’autre sans se contredire. On apprend même que Bouteflika est nommé comme… vice-président, à l’Unité Africaine. Ceci est une preuve flagrante que l’Algérie est sur la défensive.

    Il n y a qu’à bien lire la constitution algérienne pour mieux comprendre sur quelle idéologie repose et s’appuie toute la nation algérienne crée à coup de crimes, de mensonges et de falsification: Une seule religion, une seule culture, celle du moyen-orientale c’est à dire arabo-islamique et bien entendu une seule vérité, celle du pouvoir.

    L’Algérie n’est pas la Suisse, ni l’Europe pour parler de fédérations et du blabla de la démocratie occidentale que l’islam lui-même combat. L’idée de l’autonomie a séduit les romantiques kabyles, moutons enragés pour jouer le rôle d’anti-kabyle, cher au pouvoir algérien.

    Pour terminer, ce qui a mis le feu aux poudre, c’est bien le mot “Israël” associé à la Kabyle, frondeuse et moins hypocrite que l’Algérie.

    La caravane est passée, les naïfs romantiques kabyles peuvent continuer à crier.

    Kabylement votre.

  2. azrou
    February 27, 2017 at 06:10

    Ces gens là feraient mieux d’ouvrir un bordel quelque part en Algérie démocratique et plurielle que d’en foutre un en Kabylie.

  3. alhif-n-wen.
    February 27, 2017 at 07:19

    Ils n’auront absolument RIEN de la part des Janissaires d’Alger, pour les raisons suivantes :

    Deux mouvements autonomistes existent déjà depuis longtemps à Ghardaïa et à BATNA, personne ne leur à tendu l’oriel…. !!! pire encore le fondateur du « M.A.M. » est en prison.

    Les officiels et les médias dits « Arabes », comme le Maroc et l’Algérie considèrent le FÉDÉRALISME » comme une division « TAQSSIM » Or à travers le monde le système fédéral est MAJORITAIRE, tous les pays européens sont des confédérations d’Etats sauf la France jacobine qui est un Etat unitaire, IDEM pour les pays dits Arabes.

    Le rejet du fédéralisme chez les “Arabes” s’explique par leur mode de pensée UNICISTE,

    Tout est unique chez eux :
    1. Religion unique.
    2. Pensée unique.
    3. Langue unique
    4. Parti Unique……etc.

    Aussi comme ils sont assoiffés de pouvoir ils ne lâcheront rien et ne voudrons rien partager… !!!

    Enfin les islamo-baathistes ont détruit l’IRAK, la SYRIE, la LYBIE, et bientôt l’Algérie… !!! Bon entendeur salut.

    Ces nouveaux autonomistes (TAYWAN) seront utilisés par les Janissaires d’Alger pour combattre le MAK
    (par procuration).

  4. Kaci
    February 27, 2017 at 08:02

    Ces anciens membres du RCD devraient rejoindre le MAK et le changer si il doit y avoir changement. Creer une mouvement autonomiste parallel est du sabotage pur et simple.

    • Salah
      June 27, 2017 at 20:12

      Hemou Boumédine, pour ne citer que lui, est l’un des membres fondateurs du MAK. Il fait partie des militants du MAK qui ont quitté cette structure et ce, suite à des divergences sur la ligne politique du MAK et sa stratégie : création du GPK, indépendance au lieu de l’autonomie, notamment. Juste pour information.

  5. Asalas
    March 2, 2017 at 15:05

    Le RPK reprend exactement le projet qu’a défendu le MAK jusqu’en 2013.Devant l’autisme et l’arrogance du pouvoir en place,le MAK est passé,à juste titre,à un palier supérieur:l’indépendance de la Kabylie.Pourquoi les fondateurs du RPK n’ont pas rejoint le MAK lorsqu’il défendait l’autonomie de 2001 à 2013???
    Dans le projet du RPK,il y a quelques éléments qui me paraissent infondés et inexacts.Parler d’une Algérie démocratique est un vœu pieu,irréaliste et irréalisable au vu de l’état de salafisation avancé de la société algérienne.Tout comme le concept de nation algérienne (inexistante),une invention du mvt nationaliste algérien. Ce qui me trouble aussi c’est l’absence du drapeau kabyle au conclave de ce mvt. Ils pensent peut être,mais ils ont tort,que c’est le drapeau du MAK. C’est choquant et révoltant.Le drapeau pan-amazigh est aussi le drapeau créé par l’Académie Berbère ! Une autonomie sous la coupe d’un Etat voyou et de non droit est une voie très risquée.Les arguments avancés par H.Boumedine contre l’indépendance ne tiennent pas route.Il parle des liens historiques,culturels.etc..avec l’Algérie pour rejeter cette option. Est-ce que l’Algérie n’a pas de liens historiques culturels,linguistiques avec le Maroc,la Tunisie,la Mauritanie…??? Autre argument farfelu avancé par H.Boumedine,les kabyles qui vivent en Algérie,c’est-à dire en dehors de la Kabylie.Est-ce que la France a expulsé les centaines de milliers d’algériens et de kabyles qui vivaient en France après l’indépendance de l’Algérie ??? Non ! Alors de grâce il faut trouver d’autres arguments pour diaboliser l’option souverainiste.Il y a aussi en Kabylie des non-kabyles qui vivent en toute quiétude et la Kabylie indépendante fera tout pour qu’ils se sentent chez eux.
    On peut être radical dans le discours mais pragmatique dans l’action.

  6. Youssef
    March 4, 2017 at 14:31

    RPK : UN NOUVEAU PION DANS LE JEU PERVERS DES GENERAUX MANIPULTEURS
    .
    Bien malin celui ou celle qui parvient à déceler l’écheveau très complexe et opaque du système dictatorial militaro-mafieux en place (1962-2017). L’on peut se reférer à une anecdote racontée par la journaliste M. Dumas, qui au début des années 90, au commencement de la ‘ guerre interne ‘ (qui continue encore) : à sa question posée à un Colonel à Blida, à propos du ch’mp politique, celui lui répondi to de go que ‘ nous jouons au billard ‘. L’Officier insinuait qu’ils (les Militaires, les Généraux-et-les Colonels) jouent les partis (pions) les uns contre les autres. Ils ont créé le RCD pour ‘ tuer ‘ le MCB (épaulé par le FFS et la LADDH), puis fractionné ce RCD en deux, le MAK de Ferhat et le MPA/UDRs de Benyounès (agent de la SM-DRS), et Boukrouh (PRA) est un Capitaine de l’Armée, bref. C’est dire que ces partis sont des officines, des succursales de la Police politique secrète.
    .
    En effet, on s’attendait à ce que ce RPK allait être créé… On le savait depuis les premiers textes publiés au nom du Manifeste Kabyle dans El Watan et autres ‘ organes de propagande ‘ contrôlés par la SM-DRS. Les autoproclamés Animateurs du MK, le désormais RPK, avaient déjà produit plusieurs déclarations et appels contre le MAK . Bref, ils créént le RPK pour casser le MAK, comme ils ont créé le MAK pour fractionner le RCD, ce même RCD instigué dans Les Bureaux des Généraux Belkheir (parrain de la Junte) et Ayyat (patron de la sinistre SM) …. C’est bien ça le ‘ Poker-menteur ‘ ou ‘ le Façonnage artificiel du champ politique et médiatique ‘ inauguré par ‘ l’ouverture contrôlée ‘ de 1988-89, où ladite Police politique secrète avait sponsorisé et propulsé au devant de la scène des faux-opposants, des pseudo-démocrates, des extrémistes de tous bords, chacun sa chanson spécifique, ou sa percussion distinctive, ou sa vulgate particulière …. mais tous roulent pour la Junte militaro-mafieuse.
    .
    C’est dire qu’il n’y a pas de parti ‘ libre, autonome, indépendant ‘ des officines du Pouvoir militaire. Les Généraux ne sont pas prêts à se résoudre à accepter à ce que la société s’organise de façon autonome, et se considèrent comme les propriétaires uniques et exclusifs de ce pays….. Idem pour ce RPK, ce MAK, ce RCD, ce FFS, ce PST, ce PT, ce PADS, ce MDS, cet ETTAHEDDI, ce FIS, ce PRA, ce MPR, etc. Il faut ajouter aussi que certains » dirigeants » (hum!), marionnettes faut-il dire sont des Agents intégraux de la Gestapo des Généraux, tout comme leurs adjoints ….C’est la SM / DRS qui fait et défait, créé et recréé, ramifie, fractionne, divise, séparer, instrumentalise, joue les uns contre les autres, élève tels contre tels, sème la zizanie, déclenche les affrontements …..
    .
    Ce RPK n’a rien d’oppositionnel, rien de fédérateur, rien de rassembleur, rien d’unitaire… et servira les Généraux, comme tous les partis ….hélas !

    • Salem
      March 5, 2017 at 09:20

      .
      RPK : UN ” BÉBÉ-ÉPROUVETTE ” NÉ DANS LES LABOS’ DE LA POLICE SECRÈTE (SM/DRS/CSS)
      .
      Pour les militants et les observateurs avertis, qui connaissent le ” système militaro-mafieux ” algérien, il ne fait aucun doute que ces agitateurs ont été mis au devant de la scène avec l’aval des Maitres de ladite Police politique. Comme naguère le RCD des Sadi & cie, le FFD de SI Lhafid, le PRA du Capitaine Boukrouh, le PSD de Benchabane-Adjerid-et-cie, le MPA-UDRs de Benyounès (agent de cette Gesrtapo), le MAK (ramification du RCD de la SM-DRS) de Ferhat le RND d’Ouyahia (agent de la SM), etc. et.c autant de partis-officines. Bref.
      .
      Il faut aussi cerner la production discursive et communicationnelle de ce RPK, qui n’a rien d’oppositionnel, bien au contraire, ne souffle aucun mot sur la nature militaire et mafieuse du Régime en place, ne dénonce pas ses crimes de masse, ne dit pas qu’il est l’obstacle principal ……
      .
      Autre chose : la composante humaine. Les autoproclamés Animateurs (hum!) sont intégrés dans les circuits administratifs, institutionnels et ” économiques ” (import, pharmaceutique, tourisme, hôtellerie, restauration, etc.) complètement contrôlés et tenus par les Officiers généraux et supérieurs de la SM-DRS-CSS

  7. Amghid
    March 11, 2017 at 09:12

    A QUAND CETTE ” AUTONOMIE “, ET A QUAND CETTE ” ALGERIE DEMOCRATIQUE ET PLURIELLE ”
    .
    Voilà une nouvelle arnaque, un nouveau renvoi aux calendes grecques. Les autoproclamés ” dirigeants ” (dirigés) du nouveau bébé-éprouvette , ” né avec moustaches ” (comme le RND) nous prend pour des rêveurs imbéciles et des incultes, et nous invitent alors à attendre l’avènement de l’Algérie démocratique, pour espérer une hypothétique autonomie ….
    .
    En réalité, ce point même représente un indice clair sur leur allégeance au ” système militaro-mafio-bureaucratique ” …. qui bouffe et berne la population, avec une ” fausse vie politique “, une ” façade toute fabriquée ” pour leurrer et tromper …..
    .
    Ces zygotos et brobros (comme le dit Mohya) relayent ainsi une manœuvre de diversion fabriquée par le Département d’action psychologique (intrigueur et comploteur) des Généraux de la Gestapo d’Alger….
    .
    Il faut les dénoncer au plus vite, dès à présent, au tout début pour déjouer le piège que nous tend le Pouvoir militaire en place ….. par le RPK interposé. Lequel parti-officine (RPK, ex Manifeste kabyle, ex Forum kabyle, ex-CEREK) change de nom sans cesse comme la dite Police secrète (CSS, ex-DRS, ex-DGPS, ex-SM, ex-MALG) …. dans le but d’atténuer, voire effacer les ” mauvaises associations ” à leurs allégeances, accointances, filiations, trahisons ….

  8. March 17, 2017 at 08:15

    Azul:
    Quelle naïveté pour ne pas dire autre chose.Vous proposez une autonomie virtuelle arabo-musulmane,pour une Kabylie colonisée de toutes parts ,qui,à leur yeux, n’existe même pas.
    vous ne pouvez pas nier éternellement que la constitution arabo musulmane algérienne est la plus abjecte qui soi dans le monde avec certains pays arabes et musulmans.
    Elle (constitution) est opposée toute honte bue,sans vergogne à tout ce qui est kabyle et amazigh en général.c’est clair et net.
    vous avez oublier(ou vous êtes à l’aise dans votre aliénation),que la Kabylie est sous protectorat arabo-baathiste!soyez s.v.p réalistes,les kabyles sont des esclaves dans leur propre terre ancestrale,comme leurs frères amazighs en Afrique du nord.
    Soyez sérieux messieurs les autonomistes kabyles,réfléchissez encore sur les tenants et les aboutissants de votre acte qui fût né peut-être,d’un bon sentiment,mais inadapté à la tangibilité de l’état existentielle de la Kabylie actuelle sur tous les Plans..Les kabyles sont sous l’indigénat pire que celui au temps de la colonisation française ,alors !alors ouvrez vos yeux!mince;c’est flagrant,vous prenez les kabyles pour des canards sauvages ou quoi ?!
    tanmirt.Ar timunent i d teddun.

Leave a Reply

Your email address will not be published.