Le Coran chronologique: versets mecquois et versets médinois

Sami Aldeeb né en à Zababdeh, près de Jénine en Cisjordanie, est un juriste chrétien, d’origine palestinienne et de nationalité suisse.
Responsable du droit arabe et musulman à l’Institut suisse de droit comparé de 1980 à 2009, il enseigne également dans différentes universités en Suisse, en France et en Italie.
Il est l’auteur d’ouvrages et d’articles sur le droit arabe et musulman. Il a notamment publié en 2008 une édition bilingue du Coran, en arabe et en français restituant le texte en classant les sourates par ordre chronologique selon l’Azhar, avec renvoi aux variantes, aux abrogations et aux écrits juifs et chrétiens. Il prépare actuellement (sortie prévue au printemps 2016) une édition similaire en italien et en anglais. Il a aussi traduit la Constitution suisse en arabe pour la Confédération.Source: Wikipedia
Il est aussi un grand lecteur de KabyleUniversel à en juger par le nombre de nos articles qu’il avait transfèrés sur son blog Savoir ou se faire avoir

Texte original en arabe

Dans un précédent article, j’ai écrit ce qui suit:

Pour changer le comportement des musulmans sans armes, il suffit de leur faire lire le Coran dans l’ordre chronologique, comme dans mon édition arabe et mes traductions française et anglaise du Coran

Certains m’ont demandé des clarifications. Les voilà:

Dans chaque foyer musulman il y a un Coran.

Le Coran est le fondement idéologique des musulmans.

Même Daesh, il ne fait aucun acte criminel, sans rechercher dans le Coran des preuves pour se légitimer.

Ceux qui prétendent que Daesh ne représente pas l’islam, mentent. Daesh ne fait qu’appliquer ce qui est enseigné par Al-Azhar dans ses écoles, ses facultés et ses mosquées  sur l’ensemble du territoire égyptien. La même chose peut être dit à propos de tous les instituts, les facultés et les mosquées du monde, tant sunnites que chiites.

Si nous ouvrons le livre juridique d’Ibn-Rushd (Averroès), que certains considèrent comme un philosophe éclairé, nous voyons que Daesh ne dévie pas d’un iota de ce qu’il contient comme enseignement. Cet ouvrage peut être consulté et téléchargé gratuitement en arabe à partir de ce lien https://goo.gl/apXX8e, et en anglais à partir de ce lien https://goo.gl/g3pRZO.

Ceux qui refusent l’accusation selon laquelle Daesh représente l’Islam s’appuient sur les versets mecquois.

Versets mecquois? C’est quoi ?

Le Coran contient 114 chapitres couvrant deux périodes complètement différentes:

1) La période mecquoise: qui s’étend de 610 à 622, couvrant 86 chapitres plus ou moins pacifiques. Dans cette période, Mahomet était un simple commerçant.

2) La période médinoise: qui s’étend de 622 à 632, couvrant 28 chapitres. Dans cette période, Mahomet devient chef d’État. De ce fait, ces chapitres sont violents et discriminatoires contre les femmes et les non-musulmans, comportant des normes contraires aux droits de l’homme, prévoyant l’asservissement des femmes, les razzias, les sanctions cruelles et le combat contre les polythéistes. Ceux-ci n’ont que le choix entre l’islam et l’épée (chapitre 9, verset 5). Quant aux Gens du Livre, ils ont le choix entre l’islam, le paiement du tribut en état de mépris (selon les termes du Coran) ou l’épée (chapitre 9, verset 29). Ceci implique l’asservissement des femmes et des enfants et la mise à mort des hommes.

Daesh n’applique pas le Coran mecquois, mais le Coran médinois qui abroge le premier, ayant été révélé ultérieurement. Et Al-Azhar enseigne non pas le Coran mecquois, mais le Coran médinois. En effet, l’islam est suivi tel qu’il a abouti, et non pas tel qu’il a commencé.

C’est la raison pour laquelle le regretté Mahmoud Muhammad Taha a plaidé pour l’adoption du Coran mecquois pacifique, et l’abandon du Coran médinois discriminatoire et violent. Évidemment, cette proposition n’a pas plu à Al-Azhar, du fait qu’elle se limite au Coran mecquois. Al-Azhar a émis une fatwa considérant Mahmoud Muhammad Taha comme apostat et incita le Soudan à le pendre en 1985.

Le grand problème avec le Coran est que ses 114 chapitres ne sont pas classés selon l’ordre chronologique, mais plus ou moins selon leur longueur. Pour cette raison, le musulman passe d’un verset mecquois pacifique à une verset médinois violent et discriminatoire, et vice-versa, sans savoir la raison de cette contradiction entre les versets mecquois et les versets médinois.

Cette confusion des chapitres du Coran a conduit à la confusion de l’esprit du musulman qui tantôt est pacifique et tantôt violent, passant d’un état à l’autre en se basant sur les versets qui lui conviennent, selon son humeur, tous ces versets étant considérés comme parole divine, qu’ils soient pacifiques ou violents. Il puise ainsi du Coran ce qui l’arrange pour justifier ses agissements.

Si le musulman se trouve en face de quelqu’un qui accuse l’islam d’être une religion violente, il lui sort les versets mecquois pour prouver que l’islam est pacifique.

Et si ce musulman se trouve en face de personnes qui veulent le renouvellement de la pensée islamique et plaident pour la liberté religieuse et l’égalité, comme c’est le cas de Mahmoud Muhammad Taha, de Faraj Foda, de Nasr Abu-Zayd, d’Islam Al-Buhayri, d’Al-Qimni, du cheikh Muhammad Abdallah Nasr, il leur sort alors les versets médinois et les condamne comme apostats méritant la peine de mort.

Pour mettre fin à cette terrible contradiction entre ces positions et ce qui en suit comme assassinats, violences et destructions, il faut réorganiser le Coran selon l’ordre chronologique pour que le musulman puisse voir la grande différence entre le Coran mecquois et le Coran médinois.

Ceci est la première étape afin que le musulman retrouve le bon sens et se débarrasse du charlatanisme et des mensonges du clergé musulman (voire non-musulmans). Si nous remettons le Coran dans l’ordre chronologique, cela aidera le musulman à voir de façon claire la raison pour laquelle le Coran passe d’un texte pacifique dans la période mecquoise à un texte violent et contraire aux droits de l’homme dans la période médinoise.

La deuxième étape consiste à prendre une décision ferme d’écarter le Coran médinois de l’enseignement dans les écoles, les universités et les mosquées, en expliquant que le Coran médinois est contraire aux droits de l’homme et doit être laissé de côté comme l’avait suggéré le regretté Mohamed Taha Mahmoud. Ceci doit être fait non seulement dans les pays arabes et musulmans, mais aussi dans le monde entier. Il sera alors nécessaire de retirer les exemplaires du Coran des librairies, des écoles, des universités et des mosquées et les remplacer par des exemplaires du Coran dans l’ordre chronologique comportant à son début un avertissement que le Coran médinois est contraire aux droits de l’homme et à la constitution, parce qu’il appartient au septième siècle régi par la loi de la jungle qui n’est plus valable pour notre temps et contraire aux conventions internationales.

En application de cette idée, j’ai publié le Coran en arabe et et je l’ai traduit en français et en anglais,  selon l’ordre chronologique tel qu’admis par les musulmans.

Et au début du Coran, j’ai mis l’avertissement suivant :

Comme les autres Livres sacrés, le Coran comporte directement, ou indirectement par le biais de la sunnah de Mahomet que les musulmans doivent suivre, des normes contraires aux droits de l’homme reconnus aujourd’hui dans les documents internationaux. Nous invitons donc les lecteurs à le lire avec un esprit critique et à le placer dans son contexte historique, à savoir le VIIe siècle. Parmi les normes qui violent les droits de l’homme, qui inspirent les lois des pays arabes et musulmans, et que les mouvements islamistes voudraient appliquer, en tout ou en partie, nous signalons à titre d’exemples:

– L’inégalité entre les hommes et les femmes dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi, le mariage de filles impubères, et la circoncision masculine et féminine pratiquée sur des enfants.

– L’inégalité entre musulmans et non-musulmans dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi.

– La non-reconnaissance de la liberté religieuse, en particulier la liberté de changer de religion.

– L’exhortation à combattre les non-musulmans, à occuper leurs pays, à imposer aux non-musulmans le paiement d’un tribut (jizya) et à tuer ceux qui ne suivent pas les religions monothéistes.

– L’esclavage, la capture des ennemis et l’appropriation de leurs femmes.

– Les sanctions cruelles comme la mise à mort de l’apostat (qui abandonne l’islam), la lapidation de l’adultère, l’amputation des mains du voleur, la crucifixion, la flagellation et la loi du talion (œil pour œil, dent pour dent).

– La destruction des statues, des peintures et des instruments de musique, et l’interdiction des arts.

– La maltraitance envers les animaux et le meurtre des chiens de compagnie.

Les pays arabes, musulmans et occidentaux n’ont qu’à reprendre mon édition arabe et mes traductions du Coran selon l’ordre chronologique et confisquer les autres exemplaires du Coran.

Dr. Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et en anglais, et auteur de nombreux ouvrages

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2017/03/06/changer-le-comportement-des-musulmans-en-changeant-lordre-du-coran/#more-67382

3 comments for “Le Coran chronologique: versets mecquois et versets médinois

  1. lefennec
    March 11, 2017 at 13:04

    Selon Ibn Ishak, collecteur des hadiths, le prophète Mohamed sentant sa mort venir demanda à sa jeune femme Aicha d’appeler le scribe pour lui transmettre ses dernières pensées. Sa femme Aicha s’en alla vite et revient peu de temps plus tard accompagnée de son père Abou Bakr Seddiq, Ali son gendre (?) et enfin le…scribe. En les voyant s’approcher de lui, le prophète détourna le regard puis tourna la tete pour ne pas les voir. Il ne parla pas. Quelques temps plus tard il mourut.

  2. Kaci
    March 12, 2017 at 09:10

    La Bible dit que la terre a ete cree il ya 6000 annees; De nos jours on sait tres bien par la science que la terre est vielle de 14 milliards d’annees. Les musulmans et les chretiens disent que la Bible contient des paroles de Dieu.
    A vous de connecter les points.

    • lefennec
      March 13, 2017 at 13:13

      Une question: Quand apparut le nom ALLAH pour la première fois dans l’histoire humaine?

Leave a Reply

Your email address will not be published.