Algérie : les berbéristes en rang dispersé à l’approche des élections législatives

Les différentes tendances issues du mouvement kabyle adoptent des postures différentes alors que les élections législatives se rapprochent. Tour d’horizon, du boycott à la participation.

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a récemment détaillé un peu plus avant son programme électoral, alors que les élections législatives approchent à grands pas, prévues pour début mai.

Ce parti, historiquement lié à la lutte berbère, a avancé plusieurs propositions qui peuvent trouver un écho favorable auprès de l’électorat kabyle. Ainsi, le RCD continue d’exiger une déconcentration accrue de l’État et même « la constitution de parlements régionaux », nous dit Atmane Mazouz, porte-parole du parti.

Une revendication issue en droite ligne des exigences du mouvement amazigh compris au sens large. Autre proposition mise en avant par le parti : une reconnaissance pleine et entière de la langue amazighe et une parité totale avec l’arabe.

L’habitude du boycott

Le parti peut-il pour autant espérer piocher des voix jusque chez les plus irrédentistes de la cause berbère ? « La Kabylie boycotte facilement, mais lorsque nous participons, elle vote » assure Atmane Mazouz, porte-parole du parti. En effet, les électeurs kabyles se déplacent souvent moins que leurs concitoyens. En 2014, alors que le taux de participation à l’élection présidentielle s’établissait à environ 52% à l’échelle nationale, il plafonnait à environ 25% en Kabylie.

Souvent, les jours d’élections sont aussi des journées d’émeutes dans différentes localités de la région, des jeunes tentant régulièrement de saccager des bureaux de vote.

Qu’à cela ne tienne. Pour Mazouz, son parti, qui réalise le plus souvent ses meilleurs scores en Kabylie, « bien implanté dans la région, au contact de la population et des militants berbéristes », saura conquérir le cœur des électeurs. Il lui faudra, tout de même, renouer avec l’exercice électoral : le parti a boycotté les législatives de 2012, ainsi que les présidentielles de 2009 et de 2014.

Cette adhésion de l’électorat kabyle au RCD semble moins sûre pour Arezki Abboute, membre fondateur du nouveau mouvement Rassemblement pour la Kabylie (RPK), créé fin février 2017 à Tizi Ouzou. Ce vieux routard, passé par la case prison dans les années 1980 pour sa participation au Printemps berbère, rappelle : « En dehors de rares exceptions, comme les premières élections plurielles au début des années 1990, la tendance est à la méfiance envers les partis. » Il concède : « Le RCD conserve une base militante réelle dans la région et une composante amazighe claire, plus en tout cas que le Front des forces socialistes (FFS) qui a petit à petit délaissé les revendications berbéristes. »

Le RPK, qui se distingue du fameux Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) en rejetant le mot d’ordre d’indépendance de la Kabylie au profit d’une exigence d’autonomie politique au sein de l’état algérien, donnera-t-il des consignes de vote ? « Pour le moment, nous n’avons donné aucune consigne. Nous préférons nous concentrer sur notre agenda et sur les luttes du peuple kabyle. »

Mais cette logique, visiblement partagée par de nombreux tenants des droits des amazighs, ne doit pas, selon Abboute, pousser le RPK à bouder les échéances nationales : « Nous allons, quelle que soit notre décision définitive concernant les élections, mener notre campagne. » Le RPK profitera du moment de la campagne électorale pour pousser ses revendications auprès de l’opinion publique.

Le MAK : marcher plutôt que voter

Reste le MAK, fondé par le médiatique Ferhat Mehenni qui vit aujourd’hui à Paris, partisan d’un boycott pur et dur du scrutin. Le mouvement, miné par de récentes brouilles internes, continue de rejeter totalement l’idée d’une participation à un scrutin jugé illégitime. Si au RPK on sous-entend que les militants peuvent se laisser tenter par un bulletin RCD, rien de tel au MAK.

Quelques semaines avant les législatives, les militants berbéristes pourront profiter des traditionnelles marches du 20 avril qui commémorent le Printemps Berbère de 1980 pour avancer leurs mots d’ordre. Depuis plusieurs années, les plus gros cortèges sont incontestablement ceux du MAK.

« Certes, le MAK vit une passe difficile, mais il pourra profiter des commémorations de 1980 pour faire monter la tension et mener une campagne efficace » assure un observateur.

http://www.jeuneafrique.com/407834/politique/algerie-berberistes-rang-disperse-a-lapproche-elections/

9 comments for “Algérie : les berbéristes en rang dispersé à l’approche des élections législatives

  1. lefennec
    March 25, 2017 at 03:58

    Les clichés ont la peau dure:

    Le titre: Les Berbéristes en rang dispersé…
    Le texte: Mouvement kabyle, l’électorat kabyle, la lutte berbère, La Kabylie boycotte, une composante amazighe claire, les militants berbéristes, le Printemps Berbère etc…

    Berbère, Kabyle, Amazighe etc… un vrai jeu de mots tendancieux et même vilain. Dans cette gymnastique textuelle et journalistique l’esprit est à la confusion linguistique volontairement organisée. En réalité, il n’y a que deux mots qui ont le mérite de la clarté et de la réalité du terrain: Kabyle et kabylie.

    Il n y a jamais eu de Berbéristes mais des Kabyles.
    Il n y a jamais eu de lutte berbère mais kabyle
    Il n y a jamais eu de composante amazighe mais kabyle
    Il n y a jamais eu de Mouvement Culturel Berbère mais kabyle
    Il n y a jamais eu de Printemps Berbère mais kabyle (provoqué par “Poèmes kabyles anciens” De Feu Mouloud Mammeri)
    Il n y a jamais eu de militants berbéristes mais kabyles
    Il n y a jamais eu un parti national algérien FFS mais un parti national kabyle
    Il n y a jamais eu un soulèvement national algérien armé du FFS en 1963 (qui a affaibli et appauvri terriblement la kabylie) mais un soulèvement national kabyle
    Il n y a jamais eu un parti national algérien RCD mais un parti national kabyle

    Le mot Berbère colle aux kabyle comme un fardeau dont ils ne veulent pas s’en passer. Arrêtons de nous auto-flageller et jouer à cache cache avec nous-même cela ne renforce que notre division et la perte de notre d’énergie pour rien. Libérons notre esprit des clichés coloniaux de divers envahisseurs et acceptons la réalité sans complexe
    pour alléger le fardeau historique à nos enfants.

  2. alhif-n-wen.
    March 25, 2017 at 09:27

    C’est du bricolage la “SOLUTION” passe par la création des Etats Unis d’Algérie

    1. Mettre en place un Etat Fédéral de 13 Etats dotés de gouvernements et de parlements locaux avec une capitale fédérale au centre du pays (*).
    2. Introduction de la laïcité dans la constitution Algérienne « séparer la mosquée de l’Etat ».principal pilier de la Démocratie.
    3. Effacer la disposition RACISTE et XENOPHOBE : « ALGERIE TERRE ARABE » dans la constitution Algérienne.
    4. Suppression de la disposition « l’islam religion de l’Etat », c’est une agression caractérisée contre la liberté de conscience, de culte.
    5. Suppression de l’enseignement de la religion musulmane dans les 3 paliers de l’enseignement.
    6. Consacrer la liberté de religion en autorisant la création des écoles privées religieuses musulmanes ou autres.
    7. Suppression du Ministère des Affaires religieuses.
    8. Voter une loi interdisant l’utilisation des sigles FLN et UGTA.
    9. Mettre fin en urgence à la politique d’arabisation principal vecteur de l’idéologie ISLAMO-BAATHISTE-TERRORISTE.
    10. Se retirer de 2 machins (l’U.M.A. et le Ligue KHARAB) deux entités racistes fondées sur l’ethnie, arabe, qui sont une honte pour les vrais Arabes que dire des faux comme : les kurdes, les coptes et les amazighs…. !!!.
    ———————————————————————————-
    (*) Les officiels et les médias « ARABES » appellent le FÉDÉRALISME » TAQSSIM » (division) à travers le monde le système fédéral est MAJORITAIRE, il est l’unique solution pour les pays d’Afrique du Nord,
    Ce rejet du fédéralisme chez les Arabes est lié à leurs mode de pensée UNICISTE, tout est unique chez eux… !!!
    1. Religion unique.
    2. Pensée unique.
    3. Langue unique
    4. Parti Unique……etc……
    Enfin les islamo-baathistes ont détruit l’IRAK, la SYRIE, la LYBIE, et bientôt l’Algérie… !!! Bon entendeur salut.

    Le kharabisme (doctrine de la terreur) n’est pas une insulte pour les arabes c’est un concept inventé par IBN-KHALDUN.

    Ce qu’il a dit dans son livre « EL-MUKADIMA » qu’il faut lire absolument, se confirme aujourd’hui dans la plupart des pays dits Arabes, En IRAK, en SYRIE, en LYBIE….. !!!, Ou les Arabes détruisent leurs pays avec leurs propres mains…… !!! ,

  3. Amar
    March 25, 2017 at 09:27

    La preuve par le vote, et ….. autres signes et indices .
    Le RPK VOTERA POUR le RCD aux PROCHAINES MASCARADES ELECTORALES.
    .
    Les observateurs avertis l’ont dit depuis le début, depuis les premiers textes signés au nom du Manifeste Kabyle (ex Forum Kabyle, ex- CERAK, ex-MKL), ce RPK est une création de l’aile dure du Pouvoir militaire, la SM-DRS en l’occurrence. Le vote pour le RCD en mai prochain est une énième preuve, le RCD étant un parti ‘ éradicateur ‘, créé par les Généraux Belkheir, Ayyat, Taghit, Touati, Nezzar, etc., avec la complicité de Belkaid, Haroun, Megueddem, et autres alliés et valets des faucons et ultras…..
    .
    En 2015 déjà, les Animateurs du Manifeste, devenu RPK avaient manifesté avec le RCD à Tizi-Ouzou. La plupart de ces Animateurs disent leurs préjugé favorable pour le RCD (des Généraux), et s’attaquent au MAK et Ferhat, au FFS (pourtant foutu), au MCB (alors qu’il est ‘ mort ‘). Certains d’entre eux ont été aperçus à Tizi-Ouzou, à Alger, à Paris avec les Sadi et leurs complices. désormais réconciliés….
    .
    La création du RPK nous rappelle l’instigation du RCD par le Clan Belkheir-Ayyat pour contrecarrer le trio MCB-FFS-LADDH. Ce RPK est créé pour fragiliser le MAK, ajouter la division à la division, approfondir les clivages, susciter des affrontements et accrochages …..
    .
    La vigilance s’impose, pour déjouer le piège que nous tendent les manipulateurs, criminels et diaboliques de la SM-DRS, qui sont les Mitres de cette Police politique ….. et les maitres de ‘ l’initiative politique ‘

  4. Amokrane
    March 25, 2017 at 14:49

    ON LE SAVAIT : le RPK S’ALIGNE SUR LA POSITION DU RCD ….. DES GÉNÉRAUX !
    .
    ‘ …. au RPK on sous-entend que les militants peuvent se laisser tenter par un bulletin RCD….’. Ce n’est pas une simple proximité (‘R’ pour Rassemblement), mais une filiation politique, un alignement sur la position du RCD soumis Généraux faucons, dit ‘ éradicateurs ‘, les tenants de l’hyper répression, et l’ultra autoritarisme, ceux là mêmes qui avaient fomenté le Coup d’Etat de 1991 (acte 1: éviction de Hamrouche) et 1992 (acte: dégagement de Chadli) dans le but de restructuer le ” sysème militaro-mafieux ‘ au profit du puissant Clan Belkheir-Ayyat-Nezzar-Touati-Taghit-Mediene-Lamari-etc (puissamment amarré à la puissante Police politique secrète ‘ gestapiste ‘
    .
    Le RPK, LE BENJAMIN DU RCD
    .
    Les réponses à certaines questions se trouvent très souvent dans l’histoire. Il faut alors se remémorer certains évènements, faits, gestes, écrits et autres, qu’on a pris la peine d’analyser minutieusement, qui n’ont pas attiré notre attention, qu’on croyait insignifiants, mais pourtant déterminants, voire annonciateurs de périls.

    La naissance ” in vitro ” de ce RPK fait partie de ce cas de figure. Quand on y pense, il faut aussi l’associer -en parallèle- à l’opération permanente de relookage et de réhabilitation du RCD, opération à laquelle participent certains Animateurs de ce RPK (ex Manifeste, ex Forum, ex CEREK), qui a aussi l’assentiment de certaines personnalités assez connues comme Ali Yahia, Ait Larbi, S. Doumène, A. Aknine, réconciliés avec les Sadi …. avec l’aval de certains Généraux ultras comme Nezzar, Taghit, Mediene, Djebbar, Yala, Touati, et des soutiens du Régime militaire, comme Ali Haroun et ses acolytes. Ceux là même qui ont aidé à la création du RCD, et joué Sadi, alias Said Samedi en 2011, comme ” contre-feu, repoussoir, répulsif …. pour éviter ” l’effet dominos ” après les soulèvements populaires en Tunisie, en Lybie et en Egypte.
    .
    Le RPK BÉNÉFICIE DU SOUTIEN MÉDIATIQUE des ” ORGANES DE PROPAGANDE ” de la SM-DRS…
    .
    …. via ses jouranaux El Watan, Liberté, La Dépêche, Le Soir d’Algérie, Horizons, etc, et certains sites, dont ” algériepatriotique ” de Lotfi Nezzar et Sid-Ali Mediène, kabylespointnet de Nadia B (ex-secrétaire à l’Amicale, succursale de la sinistre SM) et sa clique de “correspondants ” de la Gestapo d’Alger, accréditée en France, ….. D’autres ” organes de propagande ” de la SM-DRS font la promotion de ce RPK, le nouveau bébé-éprouvette, né dans les Labos’ de ladite Police politique secrète ” gestapiste ” …. Les attaques contre le MAK, le GPK et Ferhat y sont légion, fréquentes, directes. On est là dans la ” construction de l’ennemi “, l’ennemi à abattre, à salir …. Ce qui nous rappelle la création du RCD en 1988-89 par le puissant Clan Belkheir-Ayyat-Belkaid-Khédiri-Megueddem-et-cie, et ses virulentes attaques contre le MCB (amarré au FFS et la LADDH)….

    LE ‘ POKER-MENTEUR ‘ ou le ‘ FAÇONNAGE ARTIFICIEL DU CHAMPS POLITIQUE ET MÉDIATIQUE ‘ :
    .
    Cette fausse ‘ vie politique ‘ prend racine dans ‘ l’ouverture contrôlée ‘ de 1988/89 par laquelle le Pouvoir militaro-mafieux avait sponsorisé et propulsé une cohorte de pseudo-opposants et d’extrémistes de tous bords, e, leur instiguant des partis-officines, des associations-relais, des médias-propagandistes, chacun sa chanson, ou sa percussion, ou ses notes, mais tous roulent pour la Junte dictatoriale …. RCD, FFD, PSD, FIS, Hamas, etc., etc. sont tous nés dans les bureaux de la sinistre SM …..
    .
    NON AUX AFFRONTEMENTS KABYLO-KABYLES ! APPELONS A LA VIGILANCE !
    .
    La Police politique a fait naitre ce ” bébé-éprouvette “, ce parti-officine, le RPK dans un but bien déterminé, et des objectifs fixés : des affrontements, accrochages, bagarres … stimulés et attisés par les ” sous-marins ” et ” correspondants ” de la Gestapo des Généraux criminels et manipulateurs. C’est ce qui s’est produit avec la création du RCD en 1989, lequel s’était attaqué au trio MCB-FFS-LADDH, dès les Assises de Février 89, avant la Charte pluraliste qui avait autorisé le multipartisme …..

    Ce RPK est créé pour casser le MAK, mais aussi pour perpétuer la division, l’émiettement,l’effritement, l’atomisation du champ politique, pour élever les uns contre les autres, manipuler tels contre tels, instrumentaliser les autonomistes contre les indépendantistes, attiser les haines, allumer le feu, rajouter sans cesse de l’huile et de l’essence ……

    Appelons à la vigilance, dénonçons le projet criminel de la SM-DRS, déjouons le piège des criminels et manipulateurs ” gestapistes ” ….. refusons les Assises de la honte prévues pour la fondation du RPK par la SM-DRS en Juin 2017.

  5. Amar
    March 26, 2017 at 04:59

    Participation = soumission au Régime militaire.
    .
    Le Pouvoir militaire est le premier (et) grand gagnant de ces mascarades électorales, de cette fausse vie politique, de ce Poker-menteur, de cette fausse démocratie = absence de démocratie et d’Etat de droit. Ça permet aux Généraux au pouvoir de satisfaire à cette (maigre) exigence de leurs soutiens occidentaux qui consiste à mettre juste une ” façade démocratique ” …. et continuer à piller et accaparer les richesses, en réprimant et embrigadant la population civile, en muselant et contrôlant toutes les institutions (l’Armée et autres appareils de sécurité et …. répression), hypothéquant ainsi l’avenir du pays tout entier, toutes ses régions …. Et, évidemment en bradant les hydrocarbures au profit de ces Puissances impérialistes, qui adoubent ce Régime dictatorial …..
    .
    Sinon, ces Assemblées n’ont aucun pouvoir, pas de prérogatives … Le Pouvoir réer est aux mains des Maitres de la Police politique secrète (d’abord) et certains Généraux de l’Etat-major (Chefs des Régions militaires) ….
    .
    Quant aux berbéristes, bon nombre ont été soudoyés et achetés par le Régime militaro-mafieux : RCD, RPK, FFS, MPA-UDRs sont dans le rang, dans le giron, chacun sa chanson particulière, ou sa percussion singulière, ou ses notes distinctives … mais tous roulent pour la Junte militaire, qui est à la fois ‘ unie’ (un ‘ tout indissociable ‘) et désunie (structure mafieuse : clans, factions, cercles, franges, factions)…
    .
    Et la Dictature continue ! Pour longtemps encore, malheureusement !

  6. Afriman
    March 26, 2017 at 07:16

    Le FFS et le RCD ont réussit à duper les kabyles pendant un certain temps de 1990 à 1997 ,le temps des illusions perdues.A cette époque,nous étions très naïfs,on pensait que les algériens avaient les mêmes aspirations que nous: démocratie, laïcité, droits de l’homme, pluralisme linguistique…Le raz de marrée du FIS en décembre 1991,lors des premières élections législatives pluralistes,a sonné le glas de nos rêves insensés.
    Le FFS et le RCD n’ont pas fait leur autocritique,ils n’ont pas tiré les leçons de leurs échecs récurrents et re-recommencés.En refusant de s’assumer en tant que représentants du peuple kabyle,ils poursuivent leur errance dans une voie sans issue et deviennent des obstacles à l’émancipation de la Kabylie.Leur « opposition » au pouvoir est factice car ils sont sur la même longueur d’onde que le système en place qui nie l’existence du peuple kabyle et ils décrètent comme le pouvoir que l’Algérie est indivisible (sur le dos des kabyles).L’espoir placé en eux par les kabyles s’est vite transformé en cauchemar, car ils sont devenus des obstacles et des freins sur le chemin de la libération de la Kabylie.Leur positionnement politique anti-peuple kabyle réjouit les despotes en place.Leur déclin inévitable profite tout naturellement au MAK seule alternative crédible pour décoloniser la nation kabyle.
    Le boycott en Kabylie est une constante qui s’est accrue depuis le printemps noir de 2001.Qui vote en Kabylie ? Les kabyles rentiers du système,ceux qui sont dépolitisés,ceux qui sont inconscients de leur statut de colonisés et les idiots utiles…Votez,c’est cautionner la politique criminelle d’arabisation sauvage du peuple kabyle !

    • Afriman
      March 31, 2017 at 05:54

      Admettons que ces élections soient libres et transparentes.Pensez-vous messieurs les kabylo-assimilationnistes que les algériens vont voter massivement pour les partis dits démocrates qui sont essentiellement kabyles ? Il faut être aveugle et sourd pour croire à une telle hypothèse irréaliste !

    • Muhend
      April 14, 2017 at 09:57

      Le Mak-anavad a des raisons incontestable du rejet des elections rituel et ennuyante orgnanisé par le régime colonial ou ironiquement par Bezza parceque il veut voir leur patrie élevé au rang d´un pays indépendant, une éxeprience qui sera inédite dans l´histoire du continent africaine notamment son morceau nord qui merite indéfectibement notre soutiens. Oualach ouin y-hamlen aqddim!

  7. Kaci
    March 26, 2017 at 20:47

    Aucune transparence dans les elections algeriennes: truquees d’avance comme toujours ; seuls les khorotos voteront. Les Kabyles ne doivent pas prendre part a cette mascarade. Imaginer que dans les consulats et ambassade a l’etranger les bureaux de vote sont ouverts opendant une semaine !!! La nuit qiuand tout le monde est parti, le representant de la mafia du FLN iras fouiner dans la boite et changer les bulletins

Leave a Reply

Your email address will not be published.