SM-DRS-CSS : ORGANISATION CRIMINELLE et MAFIA TENTACULAIRE

 

Le DRS a été remplacé par le DSS (Département de surveillance et de sécurité), fin janvier 2016, département dirigé par le directeur du DRS, Bachir Tartag, qui devient aussi ministre conseiller du président chargé des Affaires de sécurité. Le DSS est organiquement indépendant du ministère de la Défense, et est maintenant sous l’autorité directe de la présidence. Ainsi, son mode de fonctionnement se rapproche plus du service de renseignement américain (CIA). (Wikipedia)  

Contribution: Par Ait Amar

DRS, ex-DGPS, ex-SM, ex-MALG ou les « mues du serpent » :

 

« En dépit de ses mues, le serpent demeure un serpent! », dit un adage populaire, qui ressemble bien à une lapalissade. Pourtant, c’est une vérité : le Régime militaro-mafieux d’Alger avait procédé à plusieurs reprises à des changements d’acronyme pour son « organe répressif » principal. Et ll’on comprend que ce n’est pas anodin ou sans intérêt, mais plutôt pour brouiller les pistes, et tenter d’atténuer les très mauvaises associations liées à sa nature et son passé amplement criminels et mafieux, comme partout ailleurs dans le monde les officines semblables ont changé de «logo » pour mieux tromper et leurrer. Mais, les observateurs avertis ne se trompent sur la véritable mission de cette « machine à broyer les hommes et les femmes patriotes » de ce pays, une organisation « gestapiste » qui a
pour mission de pérenniser le Pouvoir dictatorial, par tous les moyens
répressifs et coercitifs.
.
La SM-DRS : UNE POLICE POLITIQUE SECRÈTE ET MAFIA TENTACULAIRE, RAMIFIÉE
PARTOUT
.
De nos jours, la SM-DRS s’est muée en « mafia tentaculaire », « ramifiée » à tous les domaines d’activité sécuritaire, politique, économique, sociale et associative, et tissé sa « toile d’araignée », son quadrillage partout : institutions, associations, entreprises, sociétés, tous les secteurs, à tous les stades et échelons. Ses agents et correspondants ont pour domaines  de prédilection : le commerce extérieur, l’import-export, le trabendo, les
trafics en tous genres, le proxénétisme, la prostitution, les hôtels de passes, les lieux de débauche, les bars et restaurants, la drogue, le net, les sites, les blogs, les médias, la presse, les radios, partis, associations, le bâtiment, l’immobilier, et autres secteurs où ça rapporte
énormément d’argent, l’argent comme autre instrument de domination. La SM-DRS recrute fortement dans les institutions (facs, lycées, collèges, hôpitaux, cliniques, usines, administrations, entreprises) convoitées quotidiennement par les flux importants de populations, ces populations que le Régime militaire considère comme « l’ennemi intérieur » , l’ennemi à abattre, et tient à le surveiller, le contrôler, l’embrigader, le terroriser, le régenter et l’empoisonner par la propagande et l’intox.

La SM-DRS : « INSTRUMENT DE TERREUR » ET « MAFIA TENTACULAIRE » AU SERVICE
DES GENERAUX-ET-COLONELS CRIMINELS ET MAFIEUX

La SM-DRS n’est pas la SM-DRS si elle ne sème pas la terreur ! Exactement comme la Gestapo hitlérienne. Cette dernière a été définie et qualifiée « organisation criminelle » par le Tribunal de Nuremberg. Ainsi va de la SM-DRS, dont la logique principale, la marque spécifique de la dite Police politique du Régime dictatorial militaro-mafieux d’Alger est « la violence meurtrière permanente ». Ce « modèle gestapiste » de la violence extrême est celui emprunté et adapté par toutes les Polices politiques des Régime militaires post 1945, en Europe (Grèce, Espagne, Portugal…) et en Amérique latine (Chili, Argentine,…). Et c’était en fin connaisseur, de l’intérieur même de la « boîte » que Mécili disait en 1962 déjà : ‘ Le MALG va dévorer l’Algérie ! …….

La SM-DRS ET SON « SYSTÈME CONCENTRATIONNAIRE » : LA « 49° WILAYA »

Bagnes, prisons, redoutes, cachots, caves…..où ses sbires assoiffés de sang pratiquent ‘ la torture généralisée ‘ , héritée de triste mémoire, celle des sinistres pratiques de Bigeard, Massu, Aussaresses, Le Pen, Godard, Trinquier, Léger et compagnie . Lambèse, Berrouaguia, la Villa Sésini, Serkadji, El Harrach, le Forteresse de Bouzaréa, Ben Aknoun et autres lieux
de sinistre mémoire, sont en permanence utilisés par les tortionnaires de la SM-DRS pour infliger les tortures les plus atroces aux militants et opposants …..

La SM-DRS ET SES CRIMES :

Assassinats, massacres, tueries, attentats, rapts, kidnappings, tortures, la manipulation massive des extrémistes de tous bords (islamistes, baassistes, éradicateurs, militaristes, racistes et xénophobes, séparatistes, régionalistes, etc.), et toutes autres sortes de crimes dans son parcours. Faut-il rappeler aussi qu’à sa naissance, les Généraux français n’avaient ressenti aucune inquiétude : ils savaient que le MALG de Boussouf est conçu pour exercer le contrôle et la surveillance de la société, de la population ‘ indigène ‘ . Et c’était au plus fort de la Guerre d’indépendance que le criminel Boussouf avait commencé ses besognes sanguinaires, ciblant les héros du mouvement libérateur : Abbane, Mellah, Amirouche, Zighout et autres grandes figures de la Résistance contre la  barbarie coloniale… La liste est longue de ces Grands Hommes tombés sous les balles et/ou les tortures du MALG, de la SM, puis du DRS. Et combien de mouvements, de protestations ont été cassés, dont la Grève des dockers d’Alger en 1976, le Printemps berbère et ses suites, le Printemps noir 2001et ses 121 victimes, les 250 000 victimes de la ‘ Guerre interne ‘ ,
instiguée et planifiée par le Cabinet noir (un groupe de Généraux ultras), et mise en pratique par le DRS. Les 20 000 disparus, 40 000 veuves, 300 000 orphelins, 900 000 exilés, xxx 000 milliards de dégâts matériels et logistiques font aussi partie de la comptabilité macabre induite par la «Stratégie de la tension » érigée par les Maitres du DRS (1991-2015)…. Cette collection d’horreurs pourra être consignée dans un « Grand Livre noir des Crimes de la Dictature militaire d’Alger ».

La SM-DRS : « CHEVILLE OUVRIÈRE » DES COUPS D’ÉTAT SUCCESSIFS

La Police politique a toujours été la « cheville ouvrière » des Coups d’Etat successifs depuis 1956, qui consacrent la victoire et l’emprise du Clan fort. Le Pouvoir dictatorial militaire repose sur un ‘ trépied ‘ : primo, la Police politique (DRS) ; secundo : le Commandement militaire (DRS + Etat-major) ; tertio, les Clans rivaux, unis contre la population civile,
(bien que) désunis entre eux (ligués en meutes), en raison de l’immense amarré/arrimé/accroché à la Police politique
.
… Le Régime militaire constitue un ‘ mouvement d’intérêts communs ‘ , selon la formule Wébérienne : ses membres, franges et factions sont animés par des réflexes et des sentiments de solidarité clanique, familiale, idéologico-politique et régimiste construits durant 50 ans….Pour une nette et meilleure précision sur les termes et les notions, il faut dire que ce sont les Maitres du DRS (d’abord) et de l’Etat-major (ensuite), les
Généraux ( la Hiérarchie) qui commandent, et non l’Armée (l’Institution
militaire, cadre institutionnel).

La SM-DRS QUADRILLE LE PAYS :

Le DRS est ‘ partout et nulle part ‘ ! Partout, du fait de son quadrillage systématique. Nulle part en raison de son organisation et sa structuration secrètes, invisibles, imperceptibles…mais décelables !

La SM-DRS CONTRE TOUT OPPOSANT OU MOUVEMENT VRAIMENT OPPOSITIONNEL :

La SM-DRS cible et utilise ses moyens, stratagèmes et mécanismes contre tout mouvement ou opposant « fédérateur » , rassembleur, et vraiment oppositionnel ‘, et aide à la promotion des organisations fantoches qu’elle crée pour « diviser, séparer, isoler et délégitimer (discréditer) , sponsorise et propulse au devant de la scène des faux-opposants

La SM-DRS : L’ENCLAVE AUTORITAIRE PRINCIPALE QUI ASPHYXIE ET BLOQUE LE PAYS

La SM-DRS est le Pouvoir réel, le Sommet de la « Pyramide du pouvoir » , c’est l’Enclave autoritaire principale, la Main de fer des Généraux décideurs, leur Bras politique, la Colonne vertébrale et l’Epine dorsale du Régime mafio-militaire, son Syndicat du crime, son Fer de lance, son Cœur et son Cerveau, son Centre névralgique, son Mur de soutènement, sa Digue de protection, sa Force d’interposition……contre tout ce qui peut menacer les intérêts de la « caste militaro-mafio-bureaucratique « » qui détient le Pouvoir dictatorial, total, intégral, absolu, le Pouvoir ‘ militaire et mafieux ‘ qui accapare et pille les richesses, réprime et embrigade la population, hypothèque l’avenir du pays tout entier. Ce Pouvoir dictatorial
« militaire et mafieux » (nature double) qui est donc « l’Ennemi commun, l’Ennemi principal, l’Obstacle premier, le Mal originel, l’Origine du Mal,
le Démiurge …..

Ait Amar

9 comments for “SM-DRS-CSS : ORGANISATION CRIMINELLE et MAFIA TENTACULAIRE

  1. Kaci
    September 11, 2017 at 10:25

    Ce groupe a fait beaucoup de mal En Algerie et en Kabylie en particulier. Merci pour l’article.

  2. Lefennec
    September 11, 2017 at 11:09

    Les maitres et les esclaves. Le résumé est presque parfait.

  3. Mennad
    September 13, 2017 at 06:18

    La SM-DRS n’est qu’une Police politique secrète/occulte, mas pas un Service de renseignement ou Service secret d genre CIA (le chapeau introductif se trompe)qui agit à l’ombre, en secret, et qui a pour mission de surveiller, contrôler, réprimer et embrigader la population, mas aussi l’Armée (l’Institution militaire) qu’elle muselle et ” tient “.
    .
    Elle derrière les assassinats politiques, les massacres, les attentats, les enlèvements / disparations forcées, la torture, la création de partis-officine, de médias-propagandistes, de groupes islamistes terroristes (GIA, GSPC, AQMI, etc.), de l’instrumentalisation de la violence et de l’extrémisme, des divisions et fractionnements des partis, des régions, et tout ce qui peut déranger le Régime militaire (1962/2017)….

    Les Chefs et les Officiers de la SM-DRS sot des criminels, des sanguinaires, des prédateurs, des mafieux, de manipulateurs, de diables, et rien d’autre.

  4. Ayamun
    September 14, 2017 at 08:54

    La force de l’armée réside dans la faiblesse de l’opposition.Rien ne se décide sans l’aval des maîtres de l’ANP. Si l’armée est omniprésente,dans la sphère politique,c’est que le système politique arabo-islamique qui repose sur la force brute et la rente pétrolière a fait le vide autour de lui en pourchassant toute voix discordante.En 2001,La Kabylie s’est soulevée massivement et si le mvt sans précédent avait été suivi par les algériens,ce système militaro-policier se serait effondré.Car la force du DRS ou du système despotique vient de la faiblesse de l’opposition atomisée et discréditée.Miser sur un front de l’opposition unie est un leurre,une illusion d’optique.Car la société algérienne aujourd’hui est prête à vivre sous une théocratie type saoudienne,le terrain ayant été balisé par Boutef surtout depuis 1999.Le FIS l’a rêvé Boutef l’a réalisé. La Kabylie doit quitter le Titanic-Algérie,car globalement les algériens sont acquis à l’idéologie intégriste.Sauve qui peut la Kabylie ! En un mot la Kabylie aux kabyles et l’Algérie aux algériens.

  5. Amokrane
    September 16, 2017 at 06:51

    La SM-DRS est le Pouvoir réel, qui détient le pouvoir sur la vie et la mort des individus, et qui est responsable et coupable de milliers d’assassinats, de disparitions forcées, et toutes sortes de crimes ….
    .
    C’est la SM-DRS qui a créé le Groupes terroristes armés, et les manipule, et instrumentalisme la violence et les extrémismes / extrémistes (islamistes, militaristes, éradicateurs, racistes, xénophobes, extremes-droitistes, etc.). Ce qu’on appèle les ” Chefs islamistes / terroristes ” sont des Agents notoires de ladite Police secrète : Zitouni, Layada, Mazreg, El Para, Hamadèche, etc.
    .
    La SM-DRS est aussi derrière les attentas de l’Aéroport d’Alger (26/08/1992), du Port d’Annaba (Juin 1964), de Mostaganem (1993), de Paris (1995), du Palais du Gouvernement, etc. etc. Mais aussi des Massacres de 1996-97, en utilisant ses tuers, ainsi que ses Milices armées, ses Escadrons de la mort, ses Groupes islamistes terroristes (GIA, etc.)…..

  6. Ait Amar
    September 16, 2017 at 07:30

    .
    Il y a de nombreux Kabyles dans le Pouvoir réel, en l’occurrence l’Appareil de répression principal du Régime militaro-mafieux, la SM-DRS-DSS. Au temps de Boumediene , le sinistre Kasdi Merbah recrutait ses collaborateurs ” au plus proche “, dans sa région, dans le triangle Ait Yenni-Tassaft-Ouacif, au temps de Mediene, l’axe s’est déplacé vers La Vallée de la Soummam, de Tazmalt, Akbbou jusqu’aux Ait Ouartilène. politique. Ceci est dû au ” mode recrutement de la Police politique secrète qui exige le secret total, la confidentialité la discrétion maximale, donc la confiance, donc la filiation, la parenté, les proches. Et puis, il y a l’histoire: le MALG (ancêtre de la SM-DRS) est né dans l’ALN, où il y avait beaucoup de Kabyles . De même, dans la Police, la Gendarmerie, les Troupes d’assaut, les Forces spéciales, Les Milices armées, les Escadrons de la mort, il y a de beaucoup de responsables d’origine Kabyle ….
    .
    Le Pouvoir est de nature dictatoriale: militaire et clanique/mafieux (clans = réseaux militaro-mafieux). Mais pas régional, pas racial, pas ethnique ….
    .
    Donc le discours MAKiste et RPKiste est erroné, sa formulation fausse, et sa répercussion politique préjudiciable et dangereuse pour la Kabylie, car elle divise-sépare-isole-discrédite-délégitime les Kabyles, et accentue la neutralisation politique de cette région rébellionnaire, ce qui arrange amplement le Pouvoir militaro-mafieux . C’est un ” discours identitaire d’agitation ” versus ” discours politique d’opposition “. Leurs discours évacue et occulte la ” question principale ” qu’est la ” question du pouvoir ” , de l’illégitimité du pouvoir, qui est la question principale, primordial, fondamentale, en suspens depuis 1962….

    • Lefennec
      September 16, 2017 at 11:06

      Sans les kabyles, l’Algerie aurait déjà cessé d’exister en 1962. Et le Maroc, entre autres, aurait déjà “repris” Tindouf et meme tout l’ouest algerien. Les kabyles sont les moteurs de cette Algerie “arabe et musulmane”. D’une manière generale, le kabyle est loyale et jamais ingrats, industrieux et travailleur. C’est pour cette raison qu’il est
      partout dans la structure sociale.

      Le kabyle constitue un danger pour la dictature militaire post independance et jusqu’à ce jour. C’est pour cette raison qu’un travail de fond a été entrepris dans l’imaginaire collectif des non-kabyles pour s’opposer visceralement à tout ce qui vient des kabyles. Ce travail a, helas, donné ses fruits que nous goutons aujourd’hui. A noter qu’au temps de Boukharouba, durant ses déplacement, ses cuisiniers etaitent tous des kabyles.

      On nous dit minoritaire, mais en réalité, nous sommes majoritaire.

      “… le discours MAKiste et RPKiste est erroné, sa formulation fausse, et sa répercussion politique préjudiciable et dangereuse pour la Kabylie …”:

      Le MAK-ANAVAD a l’honneté et le mérite de proposer un vrai projet de société, ambitieux, aux kabyles: Un état, une nation.

      Je ne pense pas que le MAK divise. Au contraire, il met de l’ordre dans les idées kabyles et par effet de domino il poussera “l’Algerie arabe” à sa réorganisation. Plus encore, ce sera l’idée du MAK-ANAVAD qui liberea “l’Algerie arabe et musulmane” de ses despotes. Un jour, ils le remercieront.

      Quand deux peuples ne peuvent pas cohabiter pour vivre ensemble, pour une raison ou une autre, qu’il se separent. Sans état d’ame ni de larmes de crocodile et encore moins de nationalisme de pacotille. Depuis toujours, les frontières des états se tracent et ses retracent.
      J’irai plus loin encore: le pouvoir de la SM-DRS, illegitime, a poussé les kabyles à (re) fonder un foyer sur leur propre terre millenaire. Chose naturelle.

      “… question du pouvoir ” , de l’illégitimité du pouvoir …”: Cette notion de Pouvoir et de Legitimité est éculée voire dépassée par les évenements. Il y a un changement et une rupture generationnelle. Trouver autre chose pour etre écouté..

  7. Ziani
    September 19, 2017 at 09:08

    Pétition(nons)

    pour

    LA DISSOLUTION IMMEDIATE ET DEFINITIVE DE CETTE POLICE POLITIQUE OCCULTE…

    …. tentacules, appendices, ramifications, prolongements, maillons (partis, associations, journaux, sites, blogs, etc.)

    Tant que ce monstre est là, il ne peut y avoir de ” dégel “, de glasnost, de véritable transition vers une Dmocratie réelle et un Etat de droit social, solidaire, séculier, pluraliste, moderne, progressiste.

    La SM-DRS est derrière les assasinats politiques, les massacres, les disparitions forcées, la création des Grupes terroristes islamistes, des Escadrons de la mort, des Milices armées, des Partis-bidons (non oppositionnels, faux opposants), des Médias de propagande et d’intox. Tous les partis, médias et associations nés après la ” fausse ouverture ” de 1989, sont instigués par les Généraux diaboliques et manipulateurs de la SM-DRS….

  8. Amayas
    September 20, 2017 at 16:12

    Malgré une analyse que je retrouve depuis plusieurs années de cet anonyme, devenu Ait Amar, fort intéressante sur la pourritisation de cette état algérien par des forces occultes omniprésents et invisibles dans tous les domaines, reconnaissez Monsieur Ait Amar que votre rôle ne sera jamais de condamner l’islamisme mais de critiquer ce pouvoir et ses tentacules morbides. Vous ne ratez aucune occasion de casser du Kabyle et du MAK en particulier ( qui est , selon vous, une création du pouvoir et de ses sbires du drs).
    Dois-je vous rappeler que vous avez invités des gens sur des sites Kabyles à abandonner cette langue morte?
    Donc, de grâce, malgré le respect que je dois pour tous les opposants au pouvoir et au principe de la démocratie, cessez de casser du Kabyle.
    Puisque vous détenez beaucoup de vérités et êtes informés sur tout ce qui se trame au pouvoir, alertez la population sur ce qui les attend d’ici peu lorsque des clans auront décidé de faire couler beaucoup de sang pour régler leurs comptes avant les prochaines élections !

Leave a Reply

Your email address will not be published.