Naima Salhi, comme son salaf, Hind Bint 3Utma: S’illustrer par la haine

Quand j’ai visionné sur les réseaux sociaux la vidéo de la députée de Boumerdes, Naima Salhi, proclamant avec une haine pathologique la mort d’un homme, en l’occurrence, Ferhat Mhenni, les images d’une femme courant dans tous les sens, dans le désert, promettant récompense à toute personne qui la vengerait de la mort de son père, de son frère et de son oncle, en lui ramenant le foie de leur assassin, me sont remontées automatiquement du fin fond de ma mémoire pour se mettre aux couleurs de « l’évènement » du jour.

En effet, ces images sont du film er-rissala, de Mustapha Akkad, et la femme en question, c’est Hind Bint 3Utma, la femme de Abu Soufiane ibn Harb, et la mère de Mou3awiya I, le fondateur de la dynastie omeyyade. Elle s’est illustrée à travers l’histoire par la haine romanesque contre le perpétrateur de ce triple « meurtre », qui s’avèrerait être Hamza ibn Abd Al Muttalab, compagnon et oncle du prophète, qui les avait, tous les 3, tués, durant la bataille de Badr, gagnée par les musulmans contre les qorayshites.  Plus tard, selon une version historique, dans la bataille de Uhud, perdue cette fois-ci par les musulmans, Hamza fut tué et son foie fut ramené par son tueur à Hind qui le mangera cru sous les feux de la rage.

De nos jours on retrouve chez la gent féminine kabyle l’expression adh tcagh thasass (je lui mangerai le foie), pour exprimer une haine qui va au-delà de la mort, laquelle expression est avec le mythe de la personnification de la bravoure de Antar (Ibn Cheddad), l’élément le plus conservé de l’Arabie préislamique en Kabylie.

Hind n’a rien fait de spécial pour mériter une quelconque attention historique, elle est rentrée dans l’histoire par la seule force de sa haine.  Naima Salhi qui n’a rien donné ni à la politique, ni au développement, ni à la révolution, ni à la convivialité des algériens, s’inspire de son salaf (ancêtre) spirituel, Hind, et proclame haut et fort, du haut de son parti crée par la grâce du combat de Ferhat contre le parti unique, la mort de ce leader du mouvement pour l’indépendance de la Kabylie, qu’elle traite de terroriste. Les vrais terroristes, eux, elle ne dit rien sur eux, elle est allée même jusqu’à leur emboiter le pas en programmant la polygamie, comme remède aux maris infidèles, comme si la polygamie était un vaccin contre l’infidélité. Simplisme quand tu nous tiens ! Dans ce type de relation, quand on est papillon, on est tenté de se poser sur toutes les fleurs de la terre, au moins une fois sur chacune d’elles. Quand l’amour et la fidélité y sont, une femme c’est largement assez, sinon, comme disait Epicure, rien ne suffit à un homme pour qui assez est trop peu.

Etre contre l’idée indépendantiste de Ferhat, rien de plus normal, mais lui renier ses sacrifices, ses combats pour les droits de l’homme et toutes les causes justes desquelles il était à l’avant-garde, c’est être d’une ingratitude arrogante à l’égard de Ferhat ; tous les journalistes et intellectuels algériens qui s’expriment aujourd’hui librement, lui doivent respect et reconnaissance. Contre le parti unique, il a été un vrai concasseur pour que naissent plusieurs partis parmi lesquels celui que tu diriges, miss Naima.

L’idée d’indépendance ou de séparation n’a pas été créée par Ferhat Mhenni, elle est loin d’être un mal algérien ou kabyle, elle existe et a bien existé dans toutes les nations du monde, elle nait d’un conflit d’intérêt entre les diverses factions, régions ou communautés que les autorités concernées du même pays n’arrivent pas à résoudre. Les musulmans l’ont connue depuis le temps des califes avec les sunnites, les chiites, les ismaélites, les yazidis et autres, les chrétiens avec les catholiques, les orthodoxes et les protestants, la Grande-Bretagne avec son Ecosse et les 2 Irlande, l’Inde avec le Bangladesh et le Pakistan, l’Amérique, jadis, avec le nord et le sud, et de nos jours, avec le Texas, la Californie, Hawaii, l’Alaska, la Louisiane …. De nos jours, il n’existe pratiquement pas de pays au monde qui n’admet pas en son sein une région, une faction, ou une communauté, sur les 5 continents, qui ne cultive pas ce sentiment indépendantiste.

Le sentiment indépendantiste est un sentiment tout à fait naturel qui est commun à tous les pays du monde, son amplification et son atténuation dépendent, dans sa majeure partie, de la façon dont il est géré par les autorités concernées. Alors pourquoi condamner Ferhat Mhenni et refuser de condamner les autorités qui ne font rien pour apaiser la Kabylie, et d’empêcher de s’amplier l’idée de l’indépendance ? Le génie d’un gouvernement, dans notre cas, c’est de tuer l’idée de l’indépendance autour d’un consensus communautaire,sans heurter le sentiment de la communauté, et non de persécuter les leaders de son mouvement. L’histoire montre que le sang des leaders assassinés, le plus souvent arrose et motive la cause qu’ils défendent plus qu’il ne l’attenue. Très souvent, ces leaders peuvent s’avérer plus utiles à la cause, morts que vivants.

L’idée de l’indépendance de la kabylie est née de l’assassinat de 126 kabyles par l’armée et la gendarmerie algériennes, en 2001, l’assassinat d’un quelconque leader du MAK ne fera que fueler davantage le sentiment indépendantiste. A titre de comparaison, le massacre de Boston, en 1770, qui a conduit les américains à déclarer leur indépendance à la Grande Bretagne, n’a fait que 5 morts. Croyant tuer le MAK en tuant ou en persécutant Ferhat, prouve combien ta haine contre ce leader fait de l’ombre à ta vision politique. Tu évoques de persécuter ces séparatistes au nom de la constitution, et tu oublies que tu t’adresses à un président qui a violé cette même constitution pour s’éterniser au pouvoir. Mais comme le pouvoir absolu corrompt absolument, tu préfères tirer sur ses victimes.

Quand je lis les articles fédérateurs de Kamel Daoud ou de Amin Zaoui, je me retrouve dans cette Algérie des grands espaces, plurielle, réelle et indivisible, mais quand j’écoute les discours de baathistes de ton espèce qui rejettent leur africanité par fascination pour tout ce qui vient de cette contrée asiatique qu’ils vénèrent, je me dis « vivement la Kabylie indépendante ». J’ai toujours été pour l’idée d’une Kabylie autonome ou état fédéral, l’idée indépendantiste m’a toujours semblée aventurière et à haut risque, mais dit-on, ce sont les aventuriers et les utopistes qui font changer le monde. A chaque fois que je confronte les gens du MAK sur leur projet autonomiste, les baathistes de ton espèce viennent affaiblir mes arguments. Son père est mort à combattre physiquement la présence européenne et, lui, en héritier génétique d’un bon sang qui ne peut mentir, a sacrifié toute sa vie à se battre contre l’idéologie de cette contrée asiatique. Si on te fait passer par la route qu’il a empruntée, tu n’aurais pas fait l’ultime fraction de son chemin que tu es au bout de ton souffle et de ta résistance.

L’idée de l’indépendance comme celle de l’autonomie, du fédéralisme ou autre, est une idée qui concerne tous les pays du monde y compris des pays plus petits que la Kabylie en superficie ou en population, comme la Suisse et la Belgique. Le courage politique serait d’ inviter ces indépendantistes à la table de négociation nationale, les persécuter les obligerait à aller chercher de l’aide de tout pays ou peuple qui leur tendrait la main, sioniste ou extraterrestre, peu importe. Et la formule qui dit que l’ennemi de mon ennemi est mon ami s’applique toujours bien en politique plus que nulle part ailleurs.

Le baathisme qui propose aux peuples de l’Afrique du nord de rejeter leurs gènes, leur terre, leurs racines et leur histoire au profit de ceux des peuples de la péninsule arabique, ne peut en aucun cas nous fédérer, mais s’il arrive à le faire c’est que nous avons vendu nos âmes au diable. Comme m’avait dit un copte, nous ne souhaitons à l’Egypte aucune prospérité basée sur un projet politique qui nous exclut. Car une telle prospérité est destinée à corrompre l’âme copte, elle est, conclut-il, synonyme inévitable de notre effacement. Alors un berbère averti en vaut 2. Dans le même contexte, quand je vois un parti politique berbériste proposer des solutions économiques à un pouvoir baathiste qui exclut les berbères, je me suis toujours demandé d’où lui vient cette manie masochiste de proposer de meilleures gommes à celui qui veut l’effacer.

Quant à cette vieille idée de l’Islam qui arabise, elle a été utilisée par les baathistes algériens marxistes ou peu religieux, pour arabiser au plus vite et de façon sacrée, de la même façon que les sionistes socialistes et athées juifs ont utilisé le slogan biblique de la terre promise pour conquérir la Palestine. Cette idée de l’Islam qui arabise donne à l’islam une image de religion raciste qui ne nous accepte qui si et seulement si nous devenons arabes, a poussé pas mal de kabyles à renoncer à l’islam et à trouver dans le christianisme une religion qui les accepte tels qu’ils sont sans leur demander d’être palestiniens sous prétexte que Jésus est de Nazareth. Pour vos besoins idéologiques vous, les baathistes, faites dire à l’islam ce qu’il n’a pas dit, vous êtes, par votre slogan raciste, responsables pour tout kabyle qui quitte cette religion vers une religion qui le met en harmonie avec son identité. Les aroboislamistes comme toi travaillent contre l’Islam, mais ils sont trop bornés pour le savoir.

Parait-il, Hind Bint 3utba a été faite prisonnière et présentée au prophète lors de la prise de la Mecque ; après avoir traité sous l’effet de sa rage incontenable, les musulmans de tous les noms d’oiseaux, elle a fini, je ne sais comment, par se convertir à l’Islam. Toi, aussi, un jour quand le mirage baathiste d’un monde arabe à la Napoléon III en remplacement de l’empire ottoman s’effondre dans ta tête, tu te rendras compte de la bravoure de Ferhat à lutter noblement pour sa race et son identité sans se faire « argenter », quelque part, par les détenteurs des revenus du pétrole, tu finiras par admirer sa foi en son combat plutôt que de réclamer son foie, si au moins cela pourrait te servir à dissiper la rage sur ta face blanche-neige et glaciale et à y placer un petit sourire qui nous rassurerait sur le niveau de ton intransigeance politique sordide.

Le passage de Ferhat à la solution indépendantiste est la conséquence de 50 ans de combat qui n’ont abouti à rien, face à un gouvernement qui, au mieux, avait ignoré les kabyles, au pire, les a persécutés ou leur a tiré dessus. Quant aux budgets destinés à l’arabité et à la berbérité de l’Algérie, ils sont à peu près comme ceci : Coté arabisation, on arabise les écoles et les universités à coup de milliards de dollars ; pour sa seule maitrise de la langue arabe un piètre chef d’une quelconque association, sans métier ni diplôme, peut devenir ministre. Coté berbérité, un budget est destiné à la construction des pénitenciers pour mettre ceux qui la revendiquent dedans, et la gestion de la logistique carcérale.

Tu vois, madame pour un kabyle digne de ce nom, le jeu d’une Algérie unie et indivisible, façon baathiste, ne vaut pas la chandelle. Par contre, pour ces mauvais kabyles qu’on appelle KDS, qui aiment tenir la chandelle aux araboislamistes de la même façon que les bachaghas l’ont tenue aux colons, ça peut s’avérer intéressant du moment que ça peut leur assurer une vie végétative et lâchement tranquille.

Hind avait tort de haïr aussi fort, les 3 membres de sa famille étaient partis en soldats tuer les musulmans, ils ont, sans doute, dû tuer avant de se faire tuer, et c’est la loi de la guerre. Invite-toi à reconsidérer ton pays et à l’aimer plus loin que l’arrivée des arabes, mais si vraiment tu tiens à ton projet d’une Algérie exclusivement arabe que tu détacherais de l’Afrique via ta dérive idéologique des continents, pour la rattacher aux pays de la péninsule arabique, fais gaffe, le long de ta besogne, de ne pas laisser les traces de ton rouge-à-lèvre sur les fesses de tes seigneurs d’Arabie, ils auront besoin, pour les effacer, de produits à base d’acétone, et l’acétone, comme tu ne dois pas le savoir, est cette substance chimique qui a conduit à la création d’Israël.

Rachid C

 

17 comments for “Naima Salhi, comme son salaf, Hind Bint 3Utma: S’illustrer par la haine

  1. Kaci
    October 14, 2017 at 07:22

    Qu’elle aille en Allemagne recuperer son fils qui a quitte son Algerie pour aller demander l’asile politique! Cette femme est debusquee et je suis sure quelle cache autre chose. Elle n’est qu’une autre boufone, haineuse et raciste.
    Je ne sais qu’elle est son origine ethnique mais elle serait bien acceuilli chez elle au Moyen Orient.

  2. Rabah Chabane
    October 14, 2017 at 13:18

    Tu as malheureusement raison, Rachid, de dire que ce genre de pitres nuisent autant à l’islam qu’à la politique. Ils sont là juste pour polluer l’atmosphère avec leurs délires. Il ne faut même pas les prendre au sérieux tellement leur discours frise le ridicule. Ils sont nombreux les chefs de partis nés in-vitro et chargés d’amuser la galerie. Ils pètent sur commande, vomissent quand le seigneur a la nausée et sont prêts à réingurgiter leur vomis sur un claquement de doigt…
    Tu connais mieux que quiconque mon opposition au projet séparatiste, et, malgré mon respect et ma considération au parcours militant de Ferhat, tout le scepticisme que j’éprouve au flou qui entoure la création et les véritables motivations de ce mouvement… Mais je suis de plus en plus convaincu que l’agitation qui se fait sporadiquement à ce sujet relève plus de la diversion qu’autre chose. Ton analyse aura eu le mérite de soulever des questions de fond qui dépassent amplement l’éructation mesquine de cet épouvantail.

  3. Muhend
    October 16, 2017 at 06:47

    Voici un exemple de la libérté du religieux utilsé a des fins mal-intentionnées essayant de porter préjudice á la personne de M. Mehani, on peut se demander oú s´arréte cette libérté dite religieuse?

  4. Dr Safia Lagha
    October 17, 2017 at 14:33

    Bravo Rachid pour cet excellent article où tu as tout dit et de fort belle manière.
    Concernant Ferhat, je respecte et je salue son engagement pour la démocratie ,par contre je suis en opposition totale avec son idée et son projet d’indépendance de la kabylie du reste de l’Algérie. Massinissa s’est battu pour l’unité de la Numidie.Nos grands parents se sont sacrifiés pour l’independance d’une Algérie dans son intégralité. Ils n’ont pas accepté d’abandonner un seul mètre carré à la France qui a tant souhaité posséder ce pays si grand et si riche. L’Algérie est belle et gracieuse ds sa grandeur et sa diversité .Elle est la grande dame de l’Afrique ouverte géographiquement au monde mais refermée malheureusement sur elle même par les différentes politiques ce qui est à l’origine du développement de toute sorte d’intégrisme.
    Malgré les différents obstacle ,les différentes répressions depuis les 50 ans d’indépendance, la surdité des gouvernements successifs , et tous les événements douloureux vécus par la kabylie , il est du devoir de chacun de continuer la lutte pour une Algérie unie ,indinvisible et prospère pour l’éternité, avec son Amazighité et son Arabe Algérien en respectant ainsi la mémoire de tous ceux qui s’y sont sacrifiés depuis Massinissa jusqu’à Maatoub, Paix à leurs âmes tous.
    Chacun doit trouver sa place et se sentir chez lui,quelque soit l’endroit où il se trouve.
    Concernant l’autonomie des régions ça peut se discuter étant donné la grande superficie du pays,seulement, la stabilité économique et le développement préalable des régions est d’abord nécessaire ainsi qu’une maturité politique. Concernant, l’Islam et l’Arabisation,l’Islam n’a jamais dit être musulman équivant être Arabe et abandonner ses origines.
    Au contraire, il respecte parfaitement les origines , l’histoire et la culture des différents peuples qui l’adoptent.
    Le texte Coranique le précise bien ds ce Verset :
    { Ô Hommes ,Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre – connaissiez, le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu est le plus pieux. Dieux est certes omniscient et grand connaisseur. }.
    Sourate 49 , AL Houdjourat. Verset 13.

  5. kazouit
    October 18, 2017 at 17:54

    Tout cela n’est malheureusement que de la littérature à dormir debout, des propos à la fois mielleux et creux qui ne mènent pas large, du verbiage sur fond démagogique usé à l’extrême par les tenants d’un nationalisme démesuré. Qui croit encore en une Algérie une et indivisible après 55 ans d’imposture, de fourberies, d’hypocrisie, de crimes, d’illégitimité, de corruption, de falsification de l’histoire, de dénie identitaire et culturel, d’Arabisation forcée, de salafisation et d’islamisation à pas de charge de la société, de gâchis à tous les étages. A moins de vouloir l’imposer par les armes sinon la démocratie en Algérie n’est qu’illusion qu’entretiennent ceux qui sont déconnectés de la réalité et qui s’accrochent en désespoir de cause à des idées chimériques. Qui peut encore croire à la démocratisation d’un pays où la religion dans sa version populiste et décadente demeure le seul référent idéologique et qui ne cesse de tirer la société vers le bas. Pourquoi les élites Algériennes, si tant est qu’on peut les considérer comme tel, pourquoi minimisent-elles le rôle et le sacrifice des Kabyles qui, indépendamment de leurs travers ou de leurs défauts, étaient et demeurent les seuls à se sacrifier pour une Algérie qui les ignore superbement. Aujourd’hui, cette Kabylie est asséchée et vidée de ses forces tellement elle a été trahie continuellement par tous ceux qui au lieu de l’épauler, de la soutenir et éventuellement de suivre son exemple préfèrent la stigmatiser et la montrer du doigt comme étant un facteur de subversion. Ainsi, le MAK a tiré les leçons d’un marasme qui n’a que trop duré et qui ne cesse de coûter énormément cher à cette Kabylie tant de fois martyrisée et qui aujourd’hui veut se tirer d’une mauvaise passe à défaut de pouvoir sauver l’Algérie malgré elle. Ceux qui pointent du doigt le MAK le font aussi pour la Kabylie et ils feraient mieux de focaliser leur attention sur les voyous du pouvoir d’Alger. Quant à l’histoire, une fois le processus enclenchée c’est comme le temps qu’on ne peut arrêter. L’aspiration d’une bonne majorité de kabyles à recouvrer leur dignité, liberté et autre souveraineté ne devrait pas être prise à la légère d’autant que désormais l’affaire est internationalisée et fait son bonhomme de chemin.

  6. Massi
    October 21, 2017 at 05:50

    Pour moi c’est normal quelle dise ça,il faut pas attendre quelque chose de bon des arabes,la preuve c’est le peuple le plus detesté dans le monde,ce que me fait mal c’est que nous somme colonisés,on a pas de la chance d’etre colonisé par une bonne race ,et la meilleure, les kabyles ont donne leur sang pour que des energumenes vivent et disent des sotises,vive le MAK et vive FERHAT

  7. alhif-n-wen
    October 21, 2017 at 09:09

    LA SOLUTION PASSE PAR LES ACTIONS SUIVANTES :
    1. Mise en place d’un Etat Fédéral composé de 22 Etats avec une capitale fédérale au centre du pays (*).
    2. Introduction de la laïcité dans la constitution Algérienne « séparer la mosquée de l’Etat ».
    3. Effacer la disposition RACISTE et XENOPHOBE : « ALGERIE TERRE ARABE » dans la constitution Algérienne.
    4. Consacrer la liberté de religion en autorisant la création des écoles privées religieuses musulmanes ou autres.
    5. Suppression du Ministère des Affaires religieuses.
    6. Voter une loi interdisant l’utilisation des sigles FLN et UGTA.
    7. Mettre fin en urgence à la politique d’arabisation principal vecteur de l’idéologie ISLAMO-BAATHISTE-TERRORISTE.
    8. Se retirer de 2 machins (l’U.M.A. et le Ligue KHARAB) deux entités racistes fondées sur l’ethnie, arabe.

  8. Kaci
    October 23, 2017 at 08:59

    les Kabyles continuent a etre otages de ces bedouins. Cette bedouine est une deputee d’une contree Kabyle, a savoir Voumerdes. Grace aux Kabylaches, la torture va continuer.

    • M. Ziri
      November 2, 2017 at 10:25

      Il fallait dire que c’est une ” sortie politico-médiatique ” organisée et orchestrée par les agents de l’ombre, les manipulateurs ” gestapistes ” du sinistre DRS-CSS (ex-SM, la Sécurité militaire) à laquelle cette islamiste est affiliée ….

      Rachid ne dit pas ça, alors que c’est ça l’essentiel ….

      La SM-DRS-CSS manipule et instrumentalise les extrémistes, tous les extrémistes (arabistes, islamistes, militaristes, éradicateurs, racistes, xénophobes, identitaristes, ethno-régionalistes, ethno-différentialistes, extrême-droitistes, etc.). Le Régime militaire a besoin des extrémistes, il les a créé, fait leur promotion, et les manipule afin de ” diviser totalement pour régner durablement “. La formule est toute trouvée ! Et les Généraux manipulateurs de la SM-DRS l’utilisent à fond ….

  9. Amghid
    October 24, 2017 at 09:24

    Elle a été missionnée, habilitée, chargée de délivrer n message.

    C’est une porte-flingue, une chienne de garde (P. Nzan)

    Y a bien ne officine ou une chapelle derrière elle.

    C’est n théâtre d’ombre.

    Comme d’habitude, on joue lesu ns contre les autres, tel parti contre tel parti, te(lle)s contre tel(le)s …

    N. Salhi est islamiste du Régime, comme bon nombre d’islamistes, instrumentalisés et manipulées par la SM/DRS

    • Mennad
      October 25, 2017 at 05:36

      Cette islamiste du régime agit en ” service commandé “, elle a été habilitée et missionné pour lancer un message, le message de ce Clan ou Cercle ou Officine au sein du Pouvoir militaire.

      C’est bien ça l’essentiel, et l’auteur du texte livré au débat ne le dit pas. Bien plus, cet auteur utilise un ” discours identitaire “, pas un discours politique (oppositionnel, pas d’analyse non plus …

      C’est raté !

      • Amar
        October 26, 2017 at 07:53

        Le présent texte adopte une approche identitariste, culturaliste, essentialiste, différentialiste, au antipodes avec l’analyse politique, sociologique, propre aux Sciences sociales.
        L’auteur pose le problème en ” termes ethniques, ethno-régionalistes, et emprunte la vulgate raciste (catégorisation + hiérarchisation + essentialisation) des Extrêmes droites, une vulgate qu’on retrouve chez les autoproclamés indépendantistes (MAK et autres) et chez les autonomistes (RPK) qui arrangent le Pouvoir militaire en place, car ce genre de positionnement extrémiste a pour ” imùpact immédiat “, ” visée réelle, but ultime de diviser-séparer-isoler-délégitimer la Kabylie = neutralisation politique de cette région (plusieurs départements) rébellionnaire, proche de la capitale, et dont le Régime militaire craint ses élans et réflexes protestataires, contestataires et oppositionnels …..
        .
        Bref, le discours identitaire (d’agitation) divisionniste, séparatiste, extrême-droitiste arrange bien et conforte le Pouvoir militaire en place (1962/2017), tandis que le discours politique (d’opposition) le dérange, car il exige une véritable transition, la démocratie et l’Etat de droit, les liberté d’expression et les droits de l’homme, dénonce les crimes de la Police politique occulte, et fustige la nature dictatoriale militaire du Régime régnant

  10. Amar S
    October 26, 2017 at 08:28

    re.

    Oui ce texte ne formule aucune réponse, du moins ne donne pas la bonne réponse.

    Car l’auteur procède par une approche identitariste, culturaliste, essentialiste. Et pose la question de Tamazight en terme ethniques , ethno-différentialistes et ethno-régionalistes, empruntant aux vulgates racistes (essentialisation + catégorisation + hiérarchisation). Le genre de positionnement ne peut que diviser les Kabyles (d’abord), les séparer et les isoler des autres régions amazighs et autres, les délégitimer et les discréditer forcément, ce qui arrange bien le Régime militaire.

    C’est un ” discours identitaire ” (d’agitation), qui est aux antipodes du ” discours politique ” (d’opposition). Ce dernier pose les problématiques de la transition vers la démocratie réelle et l’Etat de droit, des libertés d’expression et des droits de l’homme, dénonce les crimes de la Police secrète et des autres appareils de répression,… qui dérangent vraiment le Pouvoir militaire ….

    Le positionnement des autoproclamés indépendantistes vire à la Droite extrême, et arrange bien les Généraux au pouvoir. Ce genre de positionnement divisionniste, séparatiste, extrémistes, raciste, n’aboutira ni à l’autonomie ni à l’indépendance (autudétermination), mais a pour ” impact immédiat “, ” visée réelle “, ” objectif ultime ” de parvenir à la ” neutralisation politique ” de la Kabylie, cette région rébellionnaire, dont les Généraux ont peur…… C’est pour ça que la majorité populaire n’adhère pas à ce mouvement extrême droitiste , et que les varis opposant et militants avertis suspectent de collusion avec la Police politique occulte

  11. Salem
    October 28, 2017 at 10:53

    Les extrémistes se rejoignent, et les ” stratèges ” manipulateurs/corrupteurs du Régime militaire (SM/DRS) le savent fort bien, et les instrumentalisent à leur guise.

    En menant ce jeu machiavéliques, les Généraux de la SM/DRS ont réussi à neutraliser complètement l’Opposition (tous les partis sont foutus).

    Ces Maitres manipulateurs ont ainsi annihilé toute possibilité de trouver les ” compromis, coordination, convergences ” nécessaires à la construction d’un Pôle démocratique puissant qui pourra exiger / imposer la transition vers la Démocratie réelle ….. que les Généraux et les Islamistes ne veulent pas !

    Et la Dictature militaire continue !

    • Salem
      October 30, 2017 at 05:22

      L’INTROUVABLE ” LIGNE MEDIANE ” !

      ” La ligne médiane, le juste milieu, la voie de la raison ” est pour l’heure introuvable, en raison l’extrémisation du champ politique, autrement dit ” l’écartement des positions vers les extrêmes “, qui rend quasi impossible de trouver les ” compromis, coordinations, convergences ” nécessaires à la construction d’un Front démocratique oppositionnel, farouchement opposé aux Généraux et elurs alliés les Extrémistes et les Faux-opposants (pseudo-démocrates). Un Front d’opposition, ou camp démocratique oppositionnel, capable d’imposer une véritable transition vers la Démocratie réelle et l’Etat de droit social et solidaire, moderniste et progressistes, laïc et pluraliste …

      C’est bien la stratégie de la SM (ancêtre du DRS/DSS) qui a été à l’origine de cette situation de blocage, à ce ” retour à la case départ “.

      Pour cette islamiste, elle affiliée à la Police occulte, à la SM/DRS. Comme les Hamadèche, Mezrag, Layada, El Para, Zitouni, etc. Comme les Milices armées et terroristes GIA, GSPC, AQMI, OJAL etc. créés et instrumentalisés par ladite Gestapo du Régime militaire régnant ….

      Quant à ” l’approche identitaire ” utilisée par l’auteur, elle n’est pas opérante, et ne permet pas d’expliquer ou analyser le phénomène en question ici…. Le genre de raisonnement arrange bien les charognards de Généraux diaboliques et criminels au pouvoir ….

  12. Laid Hellal
    November 1, 2017 at 16:22

    En appelant le pouvoir à liquider Ferhat, la députée ne fait que reconnaître à ce même pouvoir son caractère assassin emboîtant ainsi le pas à Ferhat lui-même qui n’a pas cessé de le dire des décennies durant.

    • Said
      November 2, 2017 at 09:45

      Cette islamiste du régime qui s’en prend à Ferhat nous rappelle une autre affaire, celle de l’imam salafiste et agent de la SM/DRS, le fameux Hamadache qui avait attaque K. Daoud. C’est toujours ” l’officine du crime et de la rapine “, en l’occurrence ladite Police secrète ” gestapiste ” qui manipule, instrumentalise, élève les uns contre les autres, sème zizanies, attise les haine, déclenche les conflits, met le feu aux poudres …

      C’est donc une autre manipulation, une grossière manipulation …

      C’est ce qu’il fallait dire et écrire. Mais l’auteur, Rachid ne l’a pas fait. Il a préféré une approche identitaire, laquelle ne peut rien expliquer, ou déceler / décoder ….. C’est raté !

      Le ” discours identitaire ” est aux antipodes du ” discours raisonné et argumenté “, du discours politique, du discours oppositionnel …

      Le ” discours identitaire ” utilise les clichés, les stéréotypes et les paradigmes racistes et xénophobes. C’est un discours qui clive, divise, sépare, isole, attise les haines, l’affront et les inimitiés. Il conforte et arrange bien le Pouvoir militaro-mafieux (1962/2017) ….

      Ce qu’il faut, c’est une analyse politique, un discours vraiment oppositionnel …. qui dénonce ce genre de manipulation, cette énième manœuvre diabolique et machiavélique ourdie par les criminels et manipulateurs de cette Gestapo des Généraux décideurs

Leave a Reply

Your email address will not be published.