Tag: Kabylie

La Kabylie antique

De l’Antiquité proviennent les stèles libyques où apparaît une écriture dont le tifinagh est le descendant actuel. Les communautés, patriarcales et endogames, que le latin appelle tributes et dont la désignation en arabe a donné plus tard son nom à…

Indépendance confisquée

From: Arav BENYOUNES  La géopolitique, la géosociale et la géoéconomique actuelles et à venir du monde en général et de l’Algérie en particulier s’inscrivent et se déterminent dans un cadre militaire (répression), de la science politique (contrôle des médias) et…

Sœur Cécilia (Bergeron): « Ma plus grande joie c’est d’avoir vécu avec les Algériens, d’avoir vécu en Kabylie. »

Elle réside actuellement à la maison des Sœurs de la Providence, au 5555, rue Salaberry. Elle est une Sœur blanche, elle était missionnaire en Afrique (en Algérie), Sœur Cécilia est entrée chez les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame-d’Afrique de Québec en…

Le Printemps noir entre structures d’opportunité politique et hybridité du régime

Au printemps 2001, le 18 avril plus exactement, Massinissa Guermah, un jeune lycéen, est assassiné dans une brigade de gendarmerie de Beni Douala en Grande Kabylie. Le rapport de la Ligue algérienne des droits de l’homme (avril 2001 -avril 2002) parle d’exécution. Cela s’est passé dans une…

Entretien avec Ferhat Mehenni: l’indépendance de la Kabylie pour la remettre dans le lit de son histoire

Le Samedi 23 mai, Ferhat Mehenni, président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK),   fut l’invité de l’association  Amitié Québec-Kabylie, au Complexe William-Kingston de Montréal où il donna une conférence sur l’indépendance de la Kabylie. Notre collègue, Saliha Abdenbi, a rencontré cet homme…

La répression en Kabylie : la violence policière entre la règle et l’exception

Contrairement à ce que le directeur général affirme, au risque de me répéter, ces vidéos ne témoignent pas de cas  isolés d’abus d’autorité commis par des  policiers indisciplinés, bien au contraire, elles  sont plutôt des représentations de  quelques scènes seulement des violences d’un long…

Le printemps berbère: d’un printemps à un autre, l’autisme et la violence du pouvoir sont toujours les mêmes

Les révoltes de 2001 sont qualifiées de  printemps noir, un oxymore significatif, justement, qui est  utilisé  pour signifier le côté sinistre, dramatique et aussi désespéré de ces manifestations. Ainsi, le mot noir est employé pour effacer l’espoir et l’enthousiasme que le mot…